ÉDITO – État d’urgence supprimé | Le « en même temps » de Macky Sall : protéger la vie, mais surtout sauver l’économie

0
107
Le président Macky Sall

ÉDITO – Hier dans un discours télévisé en visioconférence depuis son lieu de quarantaine, le président Sall a donc décrété la levée de toutes les restrictions de l’état d’urgence et supprimé celui-ci. Seuls les lieux de loisirs fermés c’est-à-dire les boites de nuit, resteront fermés. En annulant ainsi l’état d’urgence, Macky Sall sacrifie à l’urgence économique. Il faut au Sénégal certes sauver des vies, mais cela ne peut se faire au péril d’un marasme durable de la vie économique. Pris entre ces deux urgences, Macky Sall choisit de tenter la quadrature du cercle. Il est allé au bout de sa logique de raison d’État, qui affleurait déjà dans son discours du lundi 11 mai : il nous faut apprendre à vivre avec le coronavirus, comme un voisin encombrant et menaçant, mais qui s’est imposé et qu’il faut supporter, en lui donnant sa part. Les frontières aériennes rouvriront progressivement partir du 15 juillet. Ce qui est une bouée de sauvetage pour restaurer le trafic de passagers et l’afflux de visiteurs.  Les frontières maritimes et terrestres resteront fermées jusqu’à nouvel ordre. Entre probable déconfiture et nécessaire déconfinement, Macky Sall a choisi de faire la part du feu : laisser le virus circuler, contaminer des gens et en tuer certains. Mais sauver ce qui fait vivre le maximum  de personnes si on ne veut pas les voir périr en grand nombre : l’activité économique.

Damel Mor Macoumba Seck

Tract

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Suivez et aimez-nous:
fb-share-icon0
Tweet 20