Investiture d’Alpha Condé : la ministre des Affaires étrangères assure le minimum syndical

0
46

(Tract) – Beaucoup de médias ont relayé que le président guinéen, Alpha Condé, a zappé son homologue sénégalais, Macky Sall, décidant de ne pas l’inviter à son investiture hier. En réalité, le Sénégal s’est bien fait représente  indiqué l’As. Certes le président Sall ne pouvait être à l’aise à la cérémonie à cause de ses relations heurtées avec le président Condé, nées des prises de position des autorités sénégalaises notamment pendant la période de l’épidémie Ebola, mais notre pays a été invité. Ainsi Macky Sall a été représenté par la ministre des Affaires étrangères, Aïssata Talla Sall, qui était accompagnée d’une forte délégation. Il faut noter que les chefs d’Etat de la Guinée Bissau et de la Gambie n’étaient pas présents non plus à la cérémonie. Umaro Sissoco Embalo et Adama Barrow n’étant pas en odeur de sainteté auprès de lui, Condé a invité Domingos Simões Pereira, l’opposant du président bissau-guinéen. Finalement l’évènement a enregistré la présence de Nana Akuffo Addo du Ghana, Idriss Deby Itno du Tchad, Denis Sassou N’guesso du Congo, Azali Assomani des Comores, Roch Marc Christian Kaboré du Burkina Faso, Mohamed Ould El Chazouani de la Mauritanie, Julius Mada Bio de la Sierra Leone, Sahle Work Zewde d’Éthiopie, Faure Gnassingbé du Togo, Bah N’Daw du Mali, et Georges Weah du Liberia..

Tract