[Liberticide] « Le parti PASTEF de Sonko encoure la dissolution en levant des fonds à l’étranger  » (Ministre de l’Intérieur)

0
74

Tract-  Le ministre de l’Intérieur Antoine Félix Abdoulaye « Tony » Diome met en demeure Ousmane Sonko d’arrêter sa démarche, après le lancement, sur les réseaux sociaux, d’une campagne internationale de levée de fonds initiée par son parti Pastef pour le financement de ses activités.

Dans un communiqué, Antoine Diome précise qu’il s’agit là d’une « violation de l’article 3 de la loi 81-17 du 6 mai 1981 modifiée par la loi 89-36 du 12 octobre 1989″ portant sur les ressources dont peuvent bénéficier les partis politiques. Ainsi, Ousmane Sonko et son parti risquent de voir leur formation politique dissoute. Car,  » Tout parti politique qui reçoit des subsides de l’étranger ou d’étrangers établis au Sénégal s’expose à la dissolution, conformément à l’article 2 alinéa 4 de la loi de 81 susmentionnée « , souligne le document que vous pouvez consulter ci-dessous.
Tract estime que cette loi est anticonstitutionnelle et liberticide si elle empêche des Sénégalais établis à l’étranger de financer le parti politique de leur choix ici au Sénégal.
Tract