Le Groupe D-Medias s’est réveillé dans la douleur et la tristesse, ce mercredi 15 juillet 2020. En effet, le Groupe de presse de Bougane Guèye Dani a perdu un jeune journaliste « talentueux », une belle plume de la presse écrite, Ahmed Bachir Ndiaye.

Bachir, comme on le surnomme dans le milieu, est décédé à la fleur de l’âge, dès suites d’une longue maladie, laissant orpheline la rédaction du quotidien « La Tribune », dont il était un des principaux animateurs.

Sa disparition est aussi une grosse perte pour le monde de l’Art et de la Culture. Car il était connu comme un « faiseur d’artiste », avec sa bonne maîtrise dans ce domaine. Normale vous nous dirait, puisque Bachir comme on l’appelait affectueusement dans la presse culturelle, était le fils d’une grande écrivaine et poète.

Dès l’annonce de son décès, les témoignages fusent de partout et sont unanimes à l’endroit du défunt journaliste. Il est dépeint comme un « homme simple, calme, d’une grande âme et d’une grande générosité ». Des collègues et ex collègues n’ont eu de cesse de lui rendre hommage.

C’est le cas du journaliste Mame Gor Ngom qui a fait ses offices aussi à « La Tribune ». « Le journaliste Ahmed Bachir Ndiaye décédé aujourd’hui, faisait partie de ces jeunes avec qui on avait débuté l’aventure du journal  « La Tribune » en 2011. Un jeune talentueux, ambitieux, discret, bienveillant, d’une grande générosité, énigmatique. Marque de fabrique des artistes », témoigne l’ancien Directeur de publication du quotidien du Groupe D-Media.

Tract, présente ses condoléances à la famille éplorée et aux confrères et consœurs du Groupe Dmedias, en particulier ceux du journal « La Tribune ».

A Dieu. Repose en paix confrère ! Que la terre de Touba te soit légère Amin

Aidara KARARA

Tract

Suivez et aimez-nous:
fb-share-icon0
Tweet 20