(Tract)-Le Sénégal fait parti des pays d’Afrique qui ont plusieurs opérateurs en matière de télécommunication, mais le coût de la connexion est encore trop élevé, voire trop cher. Cette remarque a été faite aussi par le président de la République Macky Sall, contrairement à ce que font les opérateurs qu’ils ont baissé les tarifs de la connexion à internet. Que nenni, en tous les cas, les eux usagers souffrent toujours.

«Nous avons  interconnecté l’ensemble de nos universités publiques et souscrit des abonnements à des bases de données pour ces Universités. Cependant, des efforts plus soutenus restent à faire pour réduire le coût de la connexion. Et cela je m’adresse aux compagnies de télécommunication ainsi qu’aux opérateurs », a-t-il interpelé. Et c’était l’occasion la cérémonie de lancement du « Prix Macky Sall pour la recherche », initié par le Cames. Listant les efforts réalisés par son gouvernement dans le cadre de la recherche, où il s’est longuement attardé sur le coût de la connexion à internet au Sénégal. Et c’est pour souligner sa cherché.

A l’en croire, ces dernières années la mise en ligne des cours et l’utilisation optimale des ressources numériques « dans notre espace universitaire ont été renforcées ».

Pour le fonds du Cames, il leur a assuré de son soutien afin d’«en faire un fonds d’un milliard de  FCfA pour générer des intérêts pouvant prendre en charge les éditions annuelles». Le président Macky Sall compte aussi demander aux institutions financières de la région, comme la Banque africaine de développement, de contribuer à alimenter le fonds de la recherche du Cames.

Tract