Sentract, Tract du Sénégal- Homme politique brillant et technocrate au parcours élogieux, le député Mamadou Lamine Diallo entame sa troisième législature d’affilée. féru des questions économiques, l’ancien étudiant de la prestigieuse école des Mines de Paris fait partie des rares hommes politiques du Sénégal à allier critique du pouvoir et énonciation de propositions concrètes, surtout par rapport aux questions économiques.

12 septembre 2022 à l’Assemblée nationale. La 14ème législation s’apprête à élire son président de l’Assemblée nationale dans la douleur et sous la supervision mouvementée des Forces de l’ordre. La présidente de séance appelle les députés un à un pour qu’ils viennent voter malgré les empoignades entre les gendarmes et les députés de l’opposition dite radicale menée par Guy Marius Sagna et Barthélemy Dias. Moins bouillant, il n’en demeure pas moins qu’à l’appel de son nom, le député Mamadou Lamine Diallo qui entame sa troisième législature lève juste la main et refuse de voter, visiblement par solidarité à ses collègues de l’opposition qui fustigeaient une violation du Règlement intérieur, écrit l’As.

Toutefois, s’il a suivi la ligne du boycott tracée surtout par les députés de Yewwi Askan Wi (Yaw) lors de l’installation agitée des députés de la 14ème législature, l’ingénieur formé à l’École Polytechnique de Paris brille plus à l’Assemblée nationale par son contrôle des actions du gouvernement mais surtout sa maîtrise des questions économiques. Ainsi, même s’il reste constant dans sa propension à critiquer le régime de Macky Sall, le député Mamadou Lamine Diallo, titulaire d’un doctorat à l’école des Mines de Paris en 1988, n’est pas un parlementaire ordinaire. Brillantintellectuel et économiste reconnu, l’ancien fonctionnaire de la Banque Mondiale est à lui seul un vrai  » think tank » avec une force de proposition avérée. L’ex-directeur de cabinet du Président Alpha Omar Konare, alors président de la commission de l’Union Africaine (UA), participe régulièrement à éclairer la lanterne des Sénégalais sur les options économiques du régime en place et les critiques au besoin.

Dans sa Ques-Tekki, le leader de Tekki qui a écrit plusieurs ouvrages comme : «Les Africains sauveront-ils l’Afrique ?» «Le Sénégal, un lion économique ; Essai sur la compétitivité d’un pays du Sahel, Tekki, Principes et Méthodes du Responsabilisme, apporte une vraie impulsion par rapport aux dynamiques socio-économiques mais débusque en outre les nébuleuses du régime. Très actif aux Assises nationales, celui qui fut conseiller technique à la Primature a une trajectoire très enviable. Directeur adjoint à la Direction de la Recherche et de la Statistique de la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Bceao), Directeur adjoint de Cabinet puis Directeur de Cabinet du Président de la Commission de l’Union africaine à Addis-Abéba (Ethiopie), Conseiller du Directeur du Département des études économiques et monétaires de la Bceao, Dakar, Conseiller du Contrôleur Général de la Bceao et Membre du Comité de Direction de la Bceao. Contrôleur Général par intérim de la Bceao, il a une légitimité pour parler des affaires du pays. Engagé en politique, il a été membre de Benno Siggil Sénégal qui a raflé quasiment les élections locales en 2009. Député pour la troisième fois de suite, le président du mouvement Tekki séduit plus d’un à commencer par les universitaires.

DR MOUNIROU NDIAYE, ÉCONOMISTE :  »NOUS POUVONS COMPTER SUR UNE SOMMITÉ COMME MAMADOU LAMINE DIALLO POUR REDRESSER L’ÉCONOMIE EN 2024 »

 »En tant qu’économiste, j’ai pu lire un certain nombre de ses positions, surtout son livre ‘’le Sénégal, un lion économique’’ qui m’a véritablement marqué », a fait savoir Dr MounirouNdiaye dans cet entretien accordé à «L’As».

Pour le chercheur à l’UFR de Thiès, dans la plupart de ses écrits sur le Sénégal, il ne manque pas de nommer ce livre du député. Soulignant que Mamadou Lamine Diallo a une formation solide et a une expérience de l’économie sénégalaise et africaine.  »Mamadou Lamine Diallo est une sommité intellectuelle qui a beaucoup de choses à enseigner à l’Afrique et au Sénégal de par son expérience », renchérit Dr Ndiaye non sans indiquer que c’est une personnalité politique très engagée qui fait de la politique avec beaucoup de dignité et d’honnêteté. Si on connaît, insiste-t-il, le phénomène de la transhumance au Sénégal,  »il a été très permanent dans ses positions il n’a pas de contradiction par rapport à sa personnalité. Il a les caractéristiques d’un homme idéal pour prétendre participer à la gouvernance de notre pays », renseigne le chercheur dans cet entretien avant d’ajouter :  »Par rapport aux perspectives de 2024, nous comptons sur des personnes comme ça pour pouvoir redresser l’économie du pays. »

Sentract.sn alias Tract.sn