’50 propositions pour Macky Sall après sa retraite…(en 2024 ?)’|Par Dugu-Dugu Wagaan

0
532

Sëmbëxloo bi, Sentract, Tract du Sénégal-  Son Excédence, oups ! son Excellence Macky Sall finira bien par prendre sa retraite. En 2024. Ou en 2029, car même lui ne sait pas. Voici 50 propositions pour occuper utilement sa retraite, dont il peut faire des résolutions, sur le bon conseil et la consultance gratuite de Sen’Tract. Notre prince sérère et chef- chroniqueur Dugu- Dugu Wagaan, dans son « Sëmbëxloo bi » quinzomadaire, les a généreusement concoctés pour Macky Sall Kor Marième Faye Sall. Et pour vous. Sans plus tarder, voici les 50 propositions- résolutions pour Macky Sall, pour après sa retraite. Qu’il en fasse donc son viatique de futur sexagénaire retraité (bientôt?)  du Palais Léopold Sédar Senghor :

1)Ecrire (lui-même cette fois) ses mémoires. Frôler le Nobel de littérature comme Churchill.
2) Faire le tour des rédactions sénégalaises et dire aux journalistes que leur jeu de mots « Mackyavel » est nul, et que d’ailleurs, il n’a jamais lu l’essayiste florentin.
3) Postuler pour le titre de quatrième Tigre de Fass
4) Diriger l’ONU (on sait tous que c’est son grand rêve)
5) Diriger l’OPEP
6) Diriger la FIFA
7) Diriger la branche sénégalaise de la mafia (avouez qu’il a une tête de Parrain)
8) Opérer la jonction avec le peloton des oisifs errants
9) Prendre des cours de breakdance. Ou de touss tassar.
10) Faire du golf (avouez que ça lui irait)
11) Intégrer un kureel de Hizbu Tarqiyya et performer fort, surtout au moment fatidique du « sàmpp ».
12) Epouser une ñaareel (mais choisie par Marème, c’est la démocratie conjugale)
13) Rejoindre le Super Etoile comme choriste et suppléer Ouzin Ndiaye (imaginez-le sur Japuu lo ou Thiapathioly)
14) Ouvrir un salon de massage (Sweet présidentielle), réservé aux hommes -et femmes- politiques qu’écrase le poids de leur fonction. Prodiguer lui-même les massages. Toniques.
15) Faire une pub pour du détergent. Ou du bouillon. Ou du lait en poudre. Ou du tangal. Ou un régime minceur.
16) Être l’acteur principal d’une série sénégalaise à scandale. Jouer le rôle du bad boy. Ou du tueur à gages. Frôler l’Oscar.
17) A défaut de n’avoir pas pu le faire à l’africaine avec la Constitution, réécrire l’hymne national du Sénégal, pour se consoler.
18) Retrouver Atou.
19) Rendre une visite de courtoisie à Abdoulaye Wade, et lire son avenir dans sa tête chauve et brillante, comme dans une boule de cristal.
20) Soutenir Karim, après l’avoir gracié dans les ultimes semaines de son mandat, en soutenant que « la grande famille libérale ne saurait être désunie » ou que « PDS been bopp la, keen du ko xarr ñaar ».
21) Affirmer que Khalifa Sall est toutefois le meilleur candidat possible
22) Laisser entendre que Sonko, finalement, c’est pas si mal, et qu’il lui rappelle sa propre jeunesse révoltée.
23) Dire à Idy que la prochaine fois sera la bonne, même s’il sait qu’il sait que ce n’est pas vrai.
24) promettre des révélations fracassantes sur Mimi Touré, mais changer d’avis et évoquer les secrets d’État d’Abdoul Mbaye.
25) s’ennuyer. Ferme.

26) critiquer le manque d’indépendance de la justice sénégalaise, et donner des leçons de gouvernance vertueuse.
27) Redevenir simple ingénieur géologue et proposer ses humbles services à la Nation.
28) En profiter pour expliquer avec pédagogie et bienveillance ce que son frère a fait avec les 400000 CFA de chaque Sénégalais
29) épouser une ñeteel (choisie par Marème et la ñaareel, en grand démocrate)
30) troquer toute sa richesse contre un troupeau de vaches (selon nos calculs, ledit cheptel compterait, vu la fortune engagée, 473651987628,5 têtes)
31) se muer en agresseur occasionnel encagoulé, sur la corniche de Dakar, le soir, avec une machette ou un nunchaku (avouez que ça lui irait bien)
32) reverdir le Sahara
33) faire un featuring avec Dip Dund Giss et lâcher un couplet egotrip qui deviendra un classique du rap game.
34) sombrer dans la dépression post-pouvoir et s’en sortir en faisant de la méditation ayurvédique.
35) réécouter chaque soir une compil’ de ses meilleurs discours, sur fond de musique motivante de gladiateurs
36) intriguer pour remporter le Prix Nobel de la paix
37) devenir le premier homme noir à marcher sur la lune
38) percer comme tiktokeur influent avec une capsule hebdomadaire de décryptage politique : « démackyage » (nous aussi on a le droit de faire des jeux de mots affligeants).
39) nager le Dakar-Gorée. Sur le dos. Sans les mains.
40) ne surtout pas songer à une nienteel (la démocratie a ses limites).
41) refaçonner le visage de l’homme de la statue de la Renaissance africaine à son image.
42) se spécialiser dans la pâtisserie et inventer un dessert (colonial).
43) se laisser pousser les cheveux, les coiffer en dreads, trouver un njaxass, se proclamer baay faal comme tout le monde.
44) remplacer le cheval de l’APR par un oryx.
45) faire des cauchemars où il déclenche un énième plan ORSEC.
46) se mettre en scène pendant une journée entière, dans une émission de téléréalité, avec Kebs, Boubs ou Patra ou Bijou, et montrer que lui aussi a un cœur et vit comme tous les Sénégalais, à quelques milliards de différence près.
47) théoriser la révolution, sous le nom de guérillero de « Sous-Commandant Laap-taaké ». Ou « El Hadj Abu Macky Al Fast-tracki »
48) provoquer ODIA dans un duel type « last man standing » : octogone dans règles ni arbitre, jusqu’à ce que mort s’en suive. Il a trop souffert de ses caricatures pour le laisser s’en sortir comme ça.
49) pour tuer le temps, lire toutes les chroniques impertinentes de SenTract.
50) se demander pourquoi il ne les a pas censurées.

Dugu-Dugu Wagaan 

Chef-chroniqueur, de retour du Sine

Sentract.sn & Tract.sn

Dugu-Dugu Wagaan est l’auteur- maison de cette rubrique « Sëmbëxloo bi ». Qui est-il? Homme ou femme? Vieillard à l’orée du trépas ou jeune pétulant et pétillant ? Cadre retraité qui a géré sa carrière recta et veut désormais dire m….e à ses contemporains du SenRégal? Ou trentenaire adepte de fortes boissons qui oublie parfois de prendre les comprimés pour la stabilité de son humeur ? Duquel Dugu Wagaan n’est pas payé suffisamment par Sentract.sn pour révéler sa véritable identité. Un jour, peut-être… Ceci est la 4ème entrée.
Cette rubrique sera d’abord quinzomadaire. Pour vous tester. Si vous êtes sages et sans rage, la chronique deviendra hebdomadaire. A bon entendeur…: « tout le monde s’asseoit et Dieu nous pousse! »