Indépendance en Guinée: anniversaire heurté, entre jeunes et policiers

0
158
La tension n’avait pas faibli, dimanche 2 octobre, sur l’axe Hamdallaye-Bambéto où un pickup de la Gendarmerie (photo) venait d’être calciné à Gnâri Wada, zone réputée chaude pendant les manifestations.

Sen’Tract – Les festivités pour le 64e anniversaire de l’indépendance de la Guinée ont été marquées dimanche par des affrontements entre jeunes et policiers à Conakry.

 

Des centaines de jeunes s’étaient rassemblés sur la route Le Prince, qui relie la capitale à ses banlieues nord, où les heurts – souvent meurtriers – avec la police sont fréquents.

Ils voulaient célébrer l’indépendance du pays, selon un des organisateurs de l’évènement qui a requis l’anonymat, rapporte l’AFP auteur de cette relation, mais aussi rendre hommage « aux victimes de la répression » dans ces quartiers. « Des jeunes ont voulu barricader la route Le Prince en brûlant des pneus (…) La police est intervenue par la suite et la situation a dégénéré », a-t-il expliqué.

Les manifestants ont mis le feu à au moins un véhicule de gendarmerie, selon un média local. Des habitants du quartier de Bambeto ont fait état de coups de feu durant une demi-heure en fin de journée.

Les célébrations officielles ont eu lieu au parlement. La Guinée est dirigée par une junte militaire depuis un coup d’Etat en septembre 2021, qui a renversé le président Alpha Condé au pouvoir depuis 10 ans.