Marché central au poisson: le Dg Kadialy Gassama débarqué, la révolte des travailleurs contre Pape Sagna Mbaye

0
139

Tract – Au Marché central au poisson de Pikine, les travailleurs sont mécontents de la décision prise par le ministre des Pêches, Pape Sagna Mbaye, de débarquer le Dg Kadialy Gassama par arrêté en date du 11 novembre dernier.

 

Le jour de l’Armistice en France ! La pilule passe difficilement. Les travailleurs et les acteurs du marché ont sonné la mobilisation, rapporte Le Témoin, pour dénoncer auprès du président de la République une telle mesure. D’autant que Kadialy Gassama a réussi en moins de deux ans à stabiliser le MCP en réalisant des résultats positifs et des investissements structurants.

De tout cela, Pape Sagna Mbaye n’en a eu cure puisqu’il a parachuté un certain Waldiodio Ndiaye à la tête du MCP. Un acte vu comme une volonté du ministre des Pêches de s’empresser de caser du personnel politique pour combler son déficit politique.

Le Témoin avait vu avions puisque le 30 septembre dernier, il conseillait « au socialiste Kadialy Gassama de surveiller ses arrières ». En effet, le ministre Pape Sagna Mbaye n’avait pas affiché sa solidarité avec son Dg lorsque ce dernier avait été privé d’eau par la Sen EAU pour des factures de … 160 millions de frs. Une facture qui représentait un cumul de la consommation d’eau du MCP de 2019 à nos jours.

Pape Sagna Mbaye avait enjoint Kadialy Gassama de payer immédiatement les 160 millions de frs à la SEN EAU alors que ce dernier n’avait fait que 10 mois à la tête du Marché central au poisson. La manœuvre n’ayant pas abouti, Pape Sagna Mbaye avait préféré reculer pour mieux aiguiser son couteau.

Et comme il s’agit d’une bataille entre l’Afp et le Ps, c’est sans aucun état d’âme que Pape Sagna Mbaye a égorgé Kadialy Gassama à l’aune d’intérêts purement partisans.

On se pose d’ailleurs des questions sur la légalité de l’acte puisque Kadialy Gassama avait été nommé par décret tandis que Waldiodio Ndiaye l’est par arrêté ministériel. En tout cas à BBY, la solidarité n’est que vacuité.