[Ze Koronik N°5 – HOMO GALSENSIS] ‘Il s’agirait d’être à l’heure au moins une fois dans sa vie …’

1
156
[ZE KORONIK- HOMO GALSENSIS] Juliette Bâ alias Doc Gynéco, avec ses mots, soigne nos maux...

Tract | Par Doc Gynéco | Que celui qui n’a jamais dit « ma ngi nii di dougou Plateau », alors qu’il était encore dans son lit, me jette la première pierre.. Ponctualité. Ponctualité. Ponctualité…

En voilà un concept complètement abstrait. Depuis que je suis fréquemment du côté de la tour Eiffel, je me rends compte à quel point nous homo galsensis sommes complètement déconnectés du méridien de Greenwich… Si,si. Je puis vous assurer que je parle en connaissance de cause… Le jour où on ouvrira le musée des retardataires, je serai à l’entrée pour vendre les tickets… En ce qui me concerne, cette histoire de non-respect de l’heure commence dès le réveil. Et quel réveil ! Je vous explique : d’aussi loin que je me souvienne, je n’ai jamais été du matin. Oh, pas du genre : je suis de mauvaise humeur, il me faut mon café-clope-caca, en mode : je tire la tête et j’emmerde le monde … Non, je ne suis pas de ce genre là et en réalité, je suis plutôt zen comme nana, tranquille, cool Raoul, procrastinatrice, rêveuse et en vérité jamais pressée…

Donc – disais-je, j’ai une manière bien particulière de me sortir des bras de Morphée. Mon réveil sonne à 6h. Allez comprendre pourquoi, je l’arrête et je me rendors. Trente minutes plus tard sonne mon deuxième téléphone. 6h30. Je l’éteins et je me rendors, où devrais-je dire, je me recouche et je ferme les yeux. Et là commence ma phase de réveil. Je vais tirer la jambe gauche et tirer la jambe droite, ouvrir un œil, le deuxième, me mettre en tailleur, méditer, prier, me rallonger en m’étirant de tout mon long, bailler trois ou quatre fois, refermer les yeux, rabattre la couette sur ma tête et dormir encore une heure… !

C’est là, à ce moment précis, à 9h que je vais me rappeler de mon rendez-vous de 9h30. Et bien sûr je vais avoir la ferme intention de tout vouloir faire en 30 minutes… Prendre une douche, me brosser les dents, refaire mes deux renversées, faire mon make-up, boire mon citron chaud, mettre ma basket gauche, prendre mes compléments alimentaires, mettre ma basket droite, nourrir mes chats, embrasser mon mari et foncer prendre mon métro en envoyant un message pour dire :  » je suis dans le métro il y a un problème électrique j’aurais 25 minutes de retard. »

À la vérité, je suis allée à très bonne école. D’aussi loin que je me souvienne, personne je dis bien, personne dans mon entourage, n’a jamais été ponctuel. Ndakaru N’Diaye, c’est une histoire de gènes, c’est une histoire d’ADN, c’est une histoire de transmission familiale, c’est une histoire d’institution générationnelle : la ponctualité n’est pas pour le commun des Sénégalais une nécessité c’est une option.

Des plus hautes sphères de l’État aux cérémonies religieuses, en passant par les rendez-vous d’affaires et les colloques, séminaires et autres table ronde, la ponctualité est optionnelle. Chez le médecin, à l’hôpital, à la banque, la ponctualité est optionnelle. Pour les baptêmes, tour et autres khew, la ponctualité est optionnelle. Même pour enterrer les morts ou tuer le mouton de Tabaski la ponctualité reste et demeure optionnelle. Aucun événement, aucun concert, aucune manifestation digne de ce nom ne se tient à l’heure indiquée. À croire que l’ampleur de l’événement est proportionnelle aux heures de retard qu’il engrange avant de démarrer… Je pense qu’il n’y a que les messes et les matchs de foot qui commence à l’heure et encore…

Ce qui est fumant, c’est quand même le manque total et absolu de culpabilité… L’absence de ponctualité et le fait de ne pas venir, arriver, débarquer, se pointer à l’heure sont tellement ancrés dans les comportements de l’homogalsensis qu’il n’y a absolument aucune honte à ne pas être ponctuel bien au contraire cela permettra à certains de faire une entrée remarquée et remarquable et à d’autres de prendre la poudre d’escampette en prétextant que l’événement n’a pas démarré à l’heure.

La vie à l’étranger à ça d’intéressant qu’elle te forme. À la dure, mais durablement… Ne dit-on pas de faire comme les Romains lorsque l’on prend la direction de Rome?

Ndeyssaane, après avoir raté plusieurs rendez-vous importants notamment à la banque ou je découvrais que mon entretien avec mon conseiller était tout sauf du wakhtane ( désolée mais j’avais mes petites habitudes à discuter avec Madame Thiam. À l’écouter me raconter sa journée et sa vie de couple pendant que je lui parlais de mes projets immobiliers… ) non ici en Farrance moome, les journées d’un conseiller bancaire sont divisés en rendez-vous de 15 minutes, 20 si il vous aime bien donc lorsque vous vous pointez avec 35 minutes de retard il n’y a plus personne pour vous recevoir …Tchaay, Ndakaru Ndiaye et son formatage !

Pourtant ce n’est qu’une question de logique : comment penses-tu pouvoir arriver à l’heure à ton rendez-vous de 8h45 si à 8h44 tu es encore dans ton lit ? Hein ? Zatiz ze kwestcheunne …

Comment penses-tu pouvoir arriver à ton rendez-vous de 15h30 si tu dois te taper toute la corniche et que tu pars de chez toi à 15h28 ? Rezatiz ze kwestcheunne !

Adorés lecteurs, ne vous gaussez point. Car, je vous parle ici d’un vrai problème de santé publique : la gestion du temps !!!
C’est bizarre parce que j’ai tout de même la conviction que le Sénégal a des journées qui durent exactement le même temps que les autres pays : 24 heures ! Évidemment dans une journée de 24 heures il y a 24 fois 60 minutes !!! Alors pourquoi est-ce si compliqué pour mon peuple et moi-même d’être ponctuel ? Pourquoi autant de concentré de « boul falé » circule-t-il dans nos veines ? Pourquoi ?

Je pense qu’il est nécessaire, impératif, vital de se pencher sérieusement sur la notion de temps ainsi que sa gestion et sa répartition. On devrait peut-être essayer d’instaurer une espèce de formation ou peut-être même une matière, oui c’est ça une vraie matière… Quelque chose de sérieux, que l’on enseignerait des les petites classes, jusqu’ en terminale. Et pourquoi pas une spécialisation à l’université en mode : « chers futurs dirigeants, il est impératif que vous intégriez dans votre bulbe rachidien la notion de ponctualité. ! « 

Nous aurions des espèces de manuels : « La ponctualité en 10 volumes »,  » le Sénégalais ponctuel »,  » La Ponctualité de Tilène au Plateau », « Sidi et Rama sont toujours à l’heure… »
Et puis nous tenterions de faire comprendre aux grands comme aux petits de ce pays que lorsqu’ils arrivent avec trois heures de retard nul n’est besoin de se redresser tel Artaban parce que – deugg Yalla- , le « tardement » n’est pas medaillable…
Je vous assure que je ne suis pas ironique…
Passaka, il paraît que « Time is Money »…

Votre-taardé-rek-non-ponctuable-Doc-Gyneco-aka-Juliette-Ba-sans-accent

Cheffesse-Koronikeuse de Tract.sn

Retrouvez Coach Juliette Ba sur Tik Tok : https://vm.tiktok.com/ZMFM72857/

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.