Qatar 2022 : « Passionné de foot comme un Camerounais ! »

0
137

S’il y a un pays en Afrique où le foot est bien plus qu’un jeu, c’est bien le Cameroun. Les Lions indomptables qui participent cette année au Qatar à leur huitième édition de la Coupe du monde, record d’Afrique, portent les espoirs de tout un peuple, fou de foot. De Yaoundé à Douala, tout le monde a hâte que le spectacle commence.

Au pays des Lions indomptables, terre de foot par excellence, tous les regards sont déjà naturellement tournés vers le Qatar, comme ce Camerounais passionné de foot qui se dit: « Très excité, passionné de football comme tous les Camerounais, surtout à l’approche d’une compétition d’une telle envergure, la Coupe du monde ».

« Je vais dans ma chambre et je la ferme »

« J’ai acheté une deuxième télévision et je l’ai mise dans ma chambre parce que je ne veux pas discuter la télécommande avec mes enfants. Les Lions, chaque fois qu’ils vont jouer, je vais dans ma chambre et je la ferme. Là, je mettrai le match et je vais vibrer au rythme de cette Coupe du monde », nous dit cette Camerounaise, au micro de Rfi.

Impossible n’est pas camerounais

Les Lions indomptables, l’équipe nationale fanion, jouent leur premier match dans la compétition, le 24 novembre, et malgré une préparation poussive, tout le monde ici se plait à rappeler qu’impossible n’est pas camerounais: « Je suis de ceux qui, comme le président de la Fédération camerounaise de football, Samuel Eto’o Fils, entretiennent le rêve de voir le Cameroun devenir champion du monde à l’issue de ce tournoi ».

« Les Lions doivent remporter cette compétition », nous dit cette femme. Quid des diverses polémiques sur la situation des droits de l’homme au Qatar ? Un débat hypocrite et à géométrie variable pour beaucoup: « Je vais commencer par dire que ceux qui appellent au boycott n’auraient pas dû simplement permettre que leur sélection prenne part à cette Coupe du monde. Si vous voulez boycotter, boycottez véritablement ! Il faut être conséquent. Il faut être cohérent. C’est une indignation à géométrie variable, à tête chercheuse, tout le procès qui est fait au Qatar notamment sur les droits de l’homme ». Ainsi au pays de Samuel Eto’o et de Roger Milla, le foot sera toujours roi.