RAPPEL DES TROUPES DU PRESIDENT MACKY SALL : Les citoyens donnent leur avis sur une probable déclaration d’un 3e mandat

0
72

Tract – Le rappel des troupes fait par le Président Macky Sall avant-hier, lors du placement et vente des cartes de membres de l’APR (Alliance Pour la République), demandant à ses militants de descendre sur le terrain, a suscité une vague de réactions chez les citoyens sénégalais. Si d’aucuns pensent que c’est normal du moment où il est secrétaire général du parti, d’autres pensent qu’il est dans une logique de déclarer sa candidature pour un 3e mandat.

A cet effet, un tour effectué dans la ville de Saint-Louis, à la rencontre des citoyens sénégalais, nous a permis de recueillir leur avis sur la question.

A la question de savoir si le Président Macky Sall a le droit à un second quinquennat, Mamadou Sakho, Product Owner de profession, âgé de 28 ans, argumente :

« Le Président Macky Sall a déjà consommé son deuxième quinquennat. Au-delà même du fait que la constitution ne lui autorise pas un troisième mandat, il avait lui-même dit qu’il se limiterait à ses deux mandats consécutifs dont le deuxième est en cours. S’il a vraiment la volonté de se présenter pour une troisième fois, qu’il hôte ça de sa tête. Et il faudrait faire comprendre au Président Macky Sall, qu’un troisième mandat n’est en aucun cas envisageable », a-t-il soutenu.

Quant à ses craintes à un second « 23 juin » avec cette probable candidature, le jeune homme qui se dit apolitique mais concerné par la gestion de son pays, articule :

« Non, je ne pense pas qu’il va y avoir un second 23 juin parce que nous avons une population assez mature. Maintenant en matière de politique, même si le forcing venait à se faire, nous serons assez lucides pour le sanctionner dans les urnes. Des morts il y’en a eu assez », a estimé M. Sakho.

Sur les mêmes questions abordées, Mamadou Mbaye, enseignant de 31 ans, affirme :

« Je suis de ceux qui pensent que le Président Macky Sall ne doit pas se présenter pour l’élection présidentielle de 2024. Toutefois, la coalition Benno Bokk Yakaar peut présenter un candidat nouveau pour ces échéances. Et donc commencer le travail maintenant pourrait n’être en rien dans une logique de ramener le Président Sall à un 3e mandat ».

S’agissant d’une probable volonté affichée par le leader de Benno Bokk Yakaar en ce sens, M. Mbaye retient :

« Non, je ne pense pas qu’il a encore affiché une volonté de se présenter encore après 2012 et 2019. Je dirais plutôt qu’il continu de laisser un flou car jusqu’ici, il n’a pas de position claire. Il est toujours dans le ‘ni oui ni non’. Et oui, bien évidemment, comme tout le monde, j’ai des craintes si je me réfère aux événements du 23 juin ou même de mars 2021. Nous avons une population éveillée, connectée et prête à en découdre pour préserver sa liberté, sa démocratie. Donc des inquiétudes, oui, il y en a », craint M. Mbaye.

Lui emboitant le pas, Ndeye Anta Ndao, 26 ans et étudiante en droit, poursuit :

« Non, comme la majorité, je ne suis pas d’accord avec un 3eme mandat du Président Macy Sall. Il a été démocrate jusque-là, donc il n’a qu’à suivre ce chemin. Un 3e mandat de sa part peut entraîner un changement et dysfonctionnement pour la constitution sénégalaise et provoquera des difficultés pour un nouveau régime qui viendra pour s’installer. S’il présente sa troisième candidature, j’ai peur que d’autres manifestations beaucoup plus violentes s’en suivent parce que déjà, les jeunes sont déterminés à ne pas laisser passer un tel forcing. Donc je ne cautionnerai nullement qu’il soit candidat de nouveau » a-t-elle mentionné.

Hadj Ludovic