RECUL DE LA DÉMOCRATIE- Ousmane Sonko tire sur le gouvernement sénégalais

0
287

Tract – Le président de la conférence des leaders de la coalition Yewwi Askan Wi a dirigé la conférence de presse organisée par ses membres. Le prétexte a été l’arrestation de deux de leurs camarades députés, en l’occurrence Massata Samb et de Mamadou Niang.

 

Il s’est alors prononcé sur ce qui se passe actuellement à l’Assemblée Nationale avant de rejeter la faute sur Macky Sall, « l’auteur de toute cette violence au Sénégal ».

« Ce qui s’est passé à l’Assemblée nationale n’a rien à voir avec les violences faites aux femmes. Nous lançons un appel aux organisations de défense des droits des femmes. Elles doivent se distinguer et reconnaître les combats à mener comme elles le font depuis toujours », campe-t-il d’emblée.

Les arrestations tous azimuts caractérisent le régime sur place, selon Ousmane Sonko.

« Il n y a pas plus violent que le régime de Macky Sall. 21 personnes sont des détenues politiques actuellement. J’interpelle les magistrats. Ils vont juger une nouvelle fois tous les dossiers devant Dieu et les hommes.
Ils ne doivent répondre d’aucune pression au point de ne (…) statuer avec leur intime conviction », a t-il poursuit.

Ainsi, après avoir listé un chapelet d’injustices perpétrées par le régime et qui vont certainement aboutir au cautionnement d’une illégale candidature de Macky Sall, Sonko a appelé à une forte mobilisation dans les prochains jours.

« Nous devons nous mobiliser et montrer à Macky Sall que nous sommes plus déterminés que lui à faire face à ses injustices à n’en plus finir. Nous prévoyons un rassemblement et même, envisageons de faire revenir le concert de casseroles », a annoncé l’opposant à la fin de sa prise de parole.