Suite (et pas fin) du bras de fer CBAO – Bocar Samba Diéye

0
49

(Tract)- Le bras de fer continue, dans l’affaire CBAO-Bocar Samba Dièye. Les avocats de l’homme d’affaires sénégalais avaient, dans le dossier qui oppose leur client à la banque Cbao, déposé le rapport d’expertise demandé par la Cour d’appel de Dakar. Lequel rapport du cabinet d’experts avaient tranché en faveur du célèbre commerçant.

Mais ce dernier craint des manœuvres de la banque pour dissuader le juge de ne pas se baser sur ce document pour rendre son verdict. Face à la presse ce lundi, Bocar Samba Dièye et Famara Ibrahima Cissé, Président de l’Association des clients et sociétaires des institutions financières (ACSIF) qui prend la défense de l’homme d’affaires, attirent l’attention de l’opinion publique.

« Nous attendons l’homologation du rapport par le juge. Nous avons confiance en notre justice. Mais nous craignons que la Cbao use de ses moyens pour faire annuler ce rapport. Le premier a été annulé, car le juge avait soutenu que l’expert n’était pas neutre », rappelle le président de l’ACSIF.

Ce dernier d’ajouter : « Ce nouveau rapport a été établi sur la demande du juge. Et les conclusions de ce rapport disent que la Cbao doit, en plus de la restitution des biens de Bocar, lui payer une somme de 879 millions de francs Cfa. Mais la Cbao ne veut pas de rapport d’expertise dans cette affaire ».

La Cour d’appel de Dakar doit se prononcer sur cette affaire, cette semaine, selon Famara Ibrahima Ciss.

Tract