[ EXCLUSIF TRACT ] Le milliardaire Yérim Sow encaisse 500 millions de FCFA venant du Fonds Covid-19 ivoirien

0
1391

C’est à une charité trop bien ordonnée des fonds Covid qu’on assiste en Côte d’Ivoire. Les premiers décaissement des fonds mis en place pour contrebalancer la crise précipitée par la pandémie de Covid-19 sont allés en priorité aux chefs d’entreprise sympathisants du parti au pouvoir.
Géré par Deloitte , le fonds destiné à aider les grandes entreprises à faire face à la crise provoquée par le Covid-19 a effectué ses
premiers décaissements. Sur une enveloppe de 100 milliards FCFA, plus de 9 milliards FCFA ont été déjà octroyés à une vingtaine d’entreprises, dont la majorité a des liens avec le parti présidentiel Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP). Ces fonds sont des prêts à taux préférentiels qui devront être remboursés à l’Etat en 2021, soit après l’élection présidentielle.

Parmi les heureux récipiendaires figurent ainsi la Société ivoirienne de traitement d’anacarde (SITA) dirigée par Massogbè Diabaté Touré, femme du ministre de la riziculture Gaoussou Touré, qui a reçu 500 millions FCFA, ainsi qu’Agro West Africa, la société de distribution d’engrais de Zoumana Bakayoko, frère aîné du ministre de la défense Hamed Bakayoko.

Koira Hotel Investment, partenaire ivoirien de l’américain Radisson Hotel Group, a également obtenu 500 millions FCFA. Son PDG, le Malien Cessé Komé Koïra, est un proche de Téné Birahima Ouattara, le ministre des affaires présidentielles et frère cadet du président Alassane Ouattara.

Librairie de France, la société de Réné Yedietti, a elle aussi été aidée par le fonds Covid, à hauteur de 500 millions FCFA : Yedietti est un parent de Fidèle Sarassoro, le directeur de cabinet de la présidence, et compte parmi les principaux donateurs de la fondation Children Of Africa de la
première dame ivoirienne Dominique Ouattara.
Enfin, Smart Hotel Abidjan, la filiale de Mangalis Hotel Group, a également été aidée à hauteur de 500 millions FCFA. Le fondateur de Mangalis, l’homme d’affaires ivoiro-sénégalais Yerim Sow, et son bras droit, Yigo Thiam, sont des proches du
pouvoir ivoirien. Yerim Sow a ses habitudes chez le ministre de la défense Hamed Bakayoko quand il est de passage à Abidjan.

Tract