Abdoulaye Wade en conférence de presse hier : « Oui, nous saboterons les élections »

0
41

En conférence de presse avec son comité directeur hier mercredi, le Parti démocratique sénégalais (Pds) a déclaré qu’il maintient sa position de saboter l’élection présidentielle du 24 février 2019. Et il appelle le peuple sénégalais à ne pas boycotter l’élection présidentielle, mais de saboter le scrutin.

Pour réussir son coup, le ‘’Pape du Sopi’’ demande aux jeunes de brûler le fichier. «Certains ont parlé de boycott, mais tout cela est trop compliqué. Mais nous, ce que nous allons faire, c’est de nous attaquer aux bureaux de vote pour qu’il n’y ait pas d’élection. C’est cela que nous allons faire». Par contre, Wade invite les militants, les sympathisants du Pds «à ne pas brûler les maisons et les cartes d’électeur». Parce qu’il ne savait  pas que «les cartes ont été modifiées  et qu’elles étaient en même temps les cartes nationales d’identité». Mais, il leur demande de brûler le fichier électoral afin de permettre à Macky Sall d’organiser une élection libre, sincère et crédible.

Pour Me Amadou Sall, le Pds «ne participera pas à une élection organisée par Macky Sall. Mais il  empêchera la tenue de l’élection présidentielle, compte tenue de la façon anti-démocratique»  dont le candidat du Pds, Karim Wade, a été recalé.

Abdoulaye Wade a aussi a fait savoir que «le Pds ne soutiendra aucun candidat». Car «Macky Sall a tout mis en œuvre pour frauder le scrutin. Et que le Pds n’est pas prêt à cautionner une telle forfaiture».

Pour conclure ses propos, Abdoulaye Wade annonce que d’ici le 23 février 2019, «nous allons organiser des marches, sit-in, meetings, pour dire aux populations de ne pas voter».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Suivez et aimez-nous: