Voilà un an jour pour que le Secrétaire général du Parti socialiste sénégalais (PS), Ousmane Tanor Dieng était rappelé à Dieu, à l’âge 72 ans. Ce mercredi 15 juillet, date anniversaire de sa disparition, ses parents, proches, amis et collaborateurs se sont  souvenus de cet homme d’État d’une dimension exceptionnelle, qui a marqué son époque.

Le digne fils de la République, au parcours exemplaire d’abnégation, modèle d’engagement patriotique, a vu son legs commémorer un peu partout dans le pays, à travers des séances de récital de Coran et de prières. A la mosquée Omarienne de Dakar, mosquée dont il était un habitué, sa famille et son parti, le PS, ont initié une journée de prière en son mémoire.

Son camarade de parti et ami, Abdoulaye Wilane, qui pleure toujours son Ousmane Tanor Dieng, a fait à cette occasion un témoignage sur lui. «Chaque époque avec ses défis et ses enjeux. Aujourd’hui, nous restons fidèles au parti, à sa ligne directrice et stratégique», dira-t-il.

Il ajoute : «Ousmane Tanor Dieng nous a enseigné que si chacun gagne chez lui, le parti triomphe partout. Il nous recommandait que dans le Benno, chacun gagne chez lui et Benno triomphe partout. Il est parti, mais il nous laisse en vie dans le cadre d’un cheminement qui promeut l’inclusion». Et il termine en soulignant que OTD, est «l’absent le plus présent cette année».

Aujourd’hui, les socialistes, qui ne veulent pas que l’ancien président du HCCT, tombe dans l’oubli, sont en train de réfléchir sur un projet d’érection d’un édifice publique ou privée qui va porter le nom du défunt, Ousmane Tanor Dieng. L’idée de ce projet avance et il devrait voir le jour prochainement.

Aidara KARARA

Tract

Suivez et aimez-nous:
fb-share-icon0
Tweet 20