APRES 29 ANS AU SERVICE DE L’EDUCATION : Mamadou Koumé quitte le CESTI

0
35

(Tract)- Le journaliste Mamadou Koumé, formateur au Centre d’études des sciences et techniques de l’information (CESTI), l’école de journalisme et de communication de l’Université Cheikh-Anta-Diop (UCAD), a annoncé son départ dudit établissement après y avoir enseigné pendant vingt-neuf ans.

« Mon contrat avec l’UCAD a expiré le 31 décembre, ce terme correspondait également avec ma volonté de décrocher, exprimée depuis l’entame de l’année académique 2019-2020 », a écrit M. Koumé dans une note parvenue à l’APS.

Mamadou Koumé, docteur en communication et ancien directeur des études du CESTI, dit avoir déjà « eu l’occasion d’échanger sur le sujet (son départ) avec quelques anciens Cestiens », les diplômés de l’institut de journalisme et de communication.

« Pendant trente-huit ans, notre institution a rythmé ma vie. Trois ans comme étudiant, six ans pour obtenir un doctorat en France, avec une bourse offerte par la Coopération française (sur proposition du CESTI) et vingt-neuf ans comme formateur », a-t-il rappelé.

« Contribuer à la formation de bon nombre d’entre vous a été un réel plaisir’’, a écrit le journaliste, directeur général de l’Agence de presse sénégalaise (APS) de 2000 à 2010.

Auparavant, il a été reporter au quotidien gouvernemental Le Soleil pendant plusieurs années. Il est ensuite allé en France, pour y poursuivre des études doctorales.

Concernant son parcours de formateur, Mamadou Koumé a évoqué ‘’un moment d’épanouissement’’, faisant allusion à sa contribution à la formation de 29 promotions d’étudiants du CESTI, de 1991 à 2020.

Avec le défunt Pape Diouf, il avait fondé l’hebdomadaire Le Sportif, dans les années 90.

Tract