Après Ndengler, d’autres problèmes fonciers sortis de terre à Sindia

0
96

Il n’y a pas qu’à Ndengler où l’on crie au… bradage du foncier. Y’en a, des baux et des titres fonciers octroyés ici et ailleurs. Le journal Les Echos de ce jour, jeudi 23 juillet, en donne quelques parcelles…

Et,  l’étendue de cette liquidation de terrains est localisée à Sindia.

Selon le quotidien, 556 ha de la forêt classée de Bandia ont été déclassés et placés à d’autres « fonctions », sous prétexte du projet de logements sociaux de l’Etat, puis lotis et mis en vente.

A Kiniabour 1, il y aurait trois bénéficiaires : 90 ha à Meissa Ngom sédimente 90 ha, Idy Thiam s’affiche dans une posture idyllique avec 70 ha, un promoteur espagnol prend quelques vers de terre, pardon, quelques verres de gnôle sur 110 ha.

Enfin à Kiniabour 2, Charles Haddad est le seul à porter un châle sur 207 ha.

Tract

Suivez et aimez-nous:
fb-share-icon0
Tweet 20