Arène, don chinois ? Versions différentes des ministres Matar Bâ et El Hadj Kassé

0
89

L’affaire est agitée. Après les 32 milliards de FCfa annoncés par des autorités étatiques, la Chine a pris de court tout le monde en inscrivant au fronton du stade : «Aide de la Chine.» Malaise…

Février 2014 : La déclaration de Macky Sall

28 février 2014. Le Président de la République, Macky Sall, arrive à l’aéroport Léopold Sedar Senghor en provenance du Nigeria. Il vient d’assister à la cérémonie marquant le centenaire de la réunification des protectorats du Nord et du Sud du pays. Ce jour-là, le Président Macky Sall est tout heureux d’annoncer au peuple de l’arène qu’une enveloppe de 24 milliards est déjà disponible pour la construction de l’arène nationale. Ces propos d’hier ne font l’ombre d’un doute aujourd’hui. «Pour l’arène nationale, le financement est bouclé. La Chine vient de nous accorder un don de 8 milliards et un prêt sans intérêt de 16 milliards de FCFa», confie-t-il soulagé. Le Chef de l’Etat y ajoute même une couche. «Ce sera une arène moderne avec toutes les commodités.»

Avril 2016 : Le mauvais coût de 32 milliards de FCFa de Matar Bâ

La pose de la première pierre de l’arène est prévue le 07 avril 2016. L’occasion est belle alors pour  le ministre des Sports de recevoir la presse le 02 du même mois pour annoncer la bonne nouvelle. Il avait ainsi annoncé  que  ce joyau est financé à hauteur de 32 milliards de FCfa par le Sénégal en collaboration avec la République Populaire de Chine. «Cette arène nationale sera une plateforme multifonctionnelle et permettra à plusieurs disciplines d’en profiter. D’ailleurs, on aura des centres d’hébergement, un parking intérieur, des bureaux pour des Fédération, etc.», avait  révélé  Matar Bâ. Selon lui, cette nouvelle infrastructure va générer de l’emploi pour la jeunesse de Pikine et environs. «Ces travaux auront besoin de 500 emplois et ceux de Pikine et alentours vont en profiter. Les chantiers vont débuter juste après la pose de la première pierre et les travaux dureront 2 ans 4 mois (28 mois)», renseignait-il.

22 juillet 2018 : Xi Jinping offre l’arène au Sénégal

Il a fallu la venue du Président Chinois pour procéder à la remise des clefs pour que la lumière du financement de l’arène nationale s’éclaircit pour de bon. Alors que le flou total demeurait chez certains sénégalais. Eux qui croyaient que l’arène nationale avait  été financée à hauteur de 32 milliards FCfa par l’Etat du Sénégal ont la surprise de leur vie quand ils ont vu «Aide de la Chine » en gros caractères sur le mur d’entrée. Confortés par l’article de la BBC qui titre : «La Chine offre une arène au Sénégal.»

Pourtant le ministre Matar Bâ, dans une émission télé  à la 2Stv, avait bien déclaré que l’Etat du Sénégal a financé l’arène nationale à hauteur de 32 milliards. Acculé, le ministre conseiller en communication du Président de la république déclare à 7tv, qu’il n’a jamais été dit que l’arène était entière financée par l’Etat du Sénégal. Il dira que le gouvernement Chinois a décaissé 24 milliards pour la construction de l’arène nationale. Puis il a reçu une flopée de critiques sur les réseaux sociaux.

Matar Bâ, pour sa part, avait déclaré : «Le montant du financement de l’arène nationale s’élève à 32 milliards. L’Etat du Sénégal a décaissé une enveloppe de 5 milliards pour la réalisation de ce projet, et le reste de la somme est complété par le gouvernement chinois».

Entre les déclarations de Macky Sall, son ministre Matar Ba et son porte-parole El Hadji Hamidou Kassé, il y a de quoi donner du tournis aux Sénégalais.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Suivez et aimez-nous: