[Barça walla Barsax] Candidats « migratoires », deux agents de l’UCG échouent sur les côtes mauritaniennes

0
41

C’est Le Témoin qui livre l’information en rappelant « qu’il y a quelques semaines, le président de la République Macky Sall avait demandé au ministre de l’Emploi de lui soumettre, dans les plus brefs délais, une Stratégie nationale d’insertion professionnelle (SNIP) qui accorde une priorité fondamentale aux jeunes diplômés, en cohérence avec les dispositifs publics (Der F/J, Adepme, Fonamif…) ».

Nos confrères poursuivent pour nous dire que « dans la même foulée, Sa Majesté Macky II avait aussi souligné l’impératif d’actualiser la cartographie des demandeurs d’emplois au Sénégal (en intégrant l’âge, le genre, la région et la formation), histoire de couper les routes maritimes menant vers les Iles Canaries ou Barça ou Barsakh ». Pour « Le Témoin » quotidien, toute cette stratégie de lutte contre le chômage des jeunes ressemble à du tape-à-l’œil.

Et, le quotidien donne la preuve « par l’Unité de Coordination et de Gestion des déchets solides (Ucg) où de jeunes agents de nettoiement ont fait plus de 10 voire 15 ans sans être embauchés. Pis, ils touchent des salaires journaliers misérables. Pour relever le défi de la misère et de la précarité, deux agents de l’Ucg ont déserté leur poste en tentant de rejoindre les Iles Canaries (Espagne). Malheureusement, ils ont échoué sur les côtes mauritaniennes après s’être perdus en mer ».

Le témoin nous fait constater que « de retour à Dakar, les rescapés de l’Ucg ont repris du service c’est-à-dire les sales trottoirs et poubelles de la capitale où ils ont été accueillis par leurs collègues comme des héros. L’un d’entre eux qui s’est confié au « Témoin » jure qu’il ne désespère pas ! Et la moindre occasion, il reprendra les pirogues de fortune à ses risques et périls. Sans doute d’ici là, le président Macky Sall et le directeur général de l’Ucg Mass Thiam feront au moins un effort pour régulariser ces emplois existants (journaliers) au lieu d’en créer d’autres ».