Coordonnateur du Forum civil, Birahim Seck n’a pas manqué de dénoncer la posture du patron de la SEDIMA, Babacar Ngom, en analysant sa sortie du jeudi dernier.

«Nous avons assisté à une reconstitution d’une image. Mais également, nous avons assisté à un exercice de culture d’émotion. Je pense que ce n’était pas le but du jeu. Je pense que le but du jeu, c’était d’éclairer la lanterne des sénégalais sur le contentieux foncier qui intéresse les populations de Djilakh et de Ndengler qui sont encore une fois unis et indivisibles», a-t-il analyser.

A l’en croire, «l’autre aspect également, c’est qu’on ne peut pas se targuer d’avoir une légitimé et avoir les populations à dos. Si la légitimité était d’un côté, je pense que les populations de Ndengler et de Djilakh ne se soulèveraient jamais».

«Troisièmement, on ne peut pas également se targuer d’avoir une légalité, personne au monde je dis bien ne peut le faire, en abusant de la confiance d’un groupe. Cela doit être impérativement claire», tacle M. Seck.

Et de conclure son propos pour rassurer les populations : «En ce qui nous concerne au niveau du Forum civil, tant que les populations de Ndengler et de Djilakh le souhaite, notre organisation sera à leur côté. Et nous rappelons que toutes les décisions leur appartiennent et non au forum civil, mais nous serons là pour les assister, les accompagner mais également les défendre».

Aidara KARARA

Tract

Suivez et aimez-nous:
fb-share-icon0
Tweet 20