Burkina Faso: qui est Souaibou Cissé, l’imam de Djibo enlevé par des hommes armés?

0
301

L’imam Souaibou Cissé a été enlevé ce mardi 11 août par des hommes armés. Le rapt est survenu pendant son retour de Ouagadougou entre Namsiguia et Gaskindé, dans le nord du Burkina Faso.

Il œuvre depuis des années pour le rapprochement entre chrétiens et musulmans. Il est présenté comme un leader religieux modéré. L’imam de Djibo faisait d’ailleurs partie de ceux qui avaient refusé de quitter la ville malgré les menaces terroristes.

Pour Roger Sawadogo, journaliste et responsable de programme de la radio Notre Dame du Sahel, dans le nord du Burkina Faso, l’imam « représente un pan de la résistance au niveau de la province du Soum. »

« Parce que le leader du groupe Ansaroul Islam, lorsqu’il a lancé son mouvement, a eu des démêlés avec cet imam. Et on peut noter aussi les appels sur les ondes des radios locales, des messages qu’il véhicule lorsque l’occasion se présente pour appeler à la paix, à la tolérance et à moins de radicalisation dans la localité. Mais aussi pour faire en sorte que les jeunes ne se fassent pas enrôler dans cette zone du nord du Burkina Faso », explique Roger Sawadogo.

« Une grande perte »

Pour beaucoup d’observateurs, son enlèvement n’est pas une surprise, vu l’insécurité qui règne sur l’axe Namsiguia-Djibo où le rapt a eu lieu. Le journaliste Roger Sawadogo redoute les conséquences de cet enlèvement.

« Cet enlèvement est véritablement une grande perte et ça va jouer sur le mental des populations. Il y aura plus de peur et plus de tentation pour certains de quitter la localité parce que la présence de l’imam rassurait certaines personnes sur le fait que tôt ou tard, la paix reviendrait dans cette localité.  »

Pour l’instant, on ignore l’identité et le mobile des ravisseurs de Souaibou Cissé, âgé de plus de 70 ans, qui est également le président de la communauté musulmane de Djibo.

Par Nafissa Amadou et Rémy Mallet (DW)

Suivez et aimez-nous:
fb-share-icon0
Tweet 20