Charcuté de 60 hectares par Macky Sall, l’aéroport Léopold Sédar Senghor continuera de « faire de la résistance »

0
30

Aéroport international historique de la capitale sénégalaise ouvert en 1947, l’aéroport de Yoff, renommé Léopold Sédar Senghor en 1996, a été supplanté par la  mise en service en décembre 2017 de l’aéroport international Blaise Diagne (AIBD) de Diass, situé à 45 km de Dakar, dans la région de Thiès. Depuis lors, l’aéroport LSS a été converti en aérodrome militaire. En cette période de pandémie actuelle de Covid-19 dans le pays, le « hangar des pèlerins », autrefois réservé aux candidats au Hadj, a été converti en hôpital de campagne pour la mise en quarantaine des personnes suspectées d’être atteintes du coronavirus. A la suite de la décision d’affecter 30 hectares de sa superficie à la Caisse des Dépôts et Consignations, il est annoncé que l’aéroport LSS restera en activité.  Sa superficie d’origine est de 800 hectares. Plusieurs hectares en ont été repris au fil des années pour la promotion immobilière (Cite Mba​c​k​i​​you Faye des Mamelles, Cité Mamelles Ouakam). Dès le début de la construction de l’aéroport de Diass en 2007, Abdoulaye Wade, alors président de la République, avait évoqué le projet d’y construire une « cité internationale des Affaires », après sa désaffectation.

Damel Mor Macoumba Seck

Tract

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Suivez et aimez-nous:
fb-share-icon0
Tweet 20