Cigarettes électroniques : Le PDG du leader Juul démissionne, la marque suspend ses pubs aux États-Unis

0
20

Les cigarettes électroniques sont sur la sellette aux Etats-Unis après la mort de neuf personnes. Le leader du marché américain de la cigarette électronique, Juul, a annoncé ce mercredi 25 septembre que le président-directeur général, Kevin Burns, quitterait ses fonctions et serait remplacé par KC Crosthwaite, qui précédemment occupait le poste de directeur de la croissance chez Altria.

La marque a aussi annoncé dans son communiqué, suspendre toute publicité télévisée, imprimée et numérique aux États-Unis et s’abstiendrait de faire pression sur l’administration Trump par rapport aux restrictions proposées sur les produits de vapotage.

Les cigarettes électroniques sont sur la sellette aux États-Unis après la mort d’au moins neuf personnes. San Francisco les a déjà interdites en attendant une réglementation fédérale, des États fédérés ont eux aussi procédé à des interdictions partielles.

Trop de jeunes utilisent les cigarettes électroniques

Le nouveau PDG de Juul a d’ailleurs souligné le problème. “Je crois depuis longtemps en un avenir où les fumeurs adultes choisissent massivement des produits alternatifs comme Juul”.

“Malheureusement aujourd’hui, le futur est menacé en raison du trop grand nombre d’usagers jeunes et à l’érosion de la confiance dans notre secteur d’activité”, a-t-il ajouté. Il a promis de travailler avec le régulateur, les élus et toutes les parties prenantes pour “gagner la confiance des sociétés dans lesquelles nous opérons”.

Altria ―qui vient d’annoncer qu’il renonçait à sa mégafusion avec Philip Morris International annoncée fin août― a investi 13 milliards de dollars dans Juul, pour diversifier son fonds de commerce, les ventes de cigarettes classiques ne cessant de baisser aux États-Unis. Altria estime que les ventes en volume aux États-Unis vont baisser de 5 à 6% en 2019.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Suivez et aimez-nous: