Crise sanitaire et gestion « covidées » en France: quand Sibeth Ndiaye jure dire sa « Coronavérité » au Sénat

0
158

L’ancienne porte-parole est entendue par le Sénat sur la communication du gouvernement pendant la crise de Covid-19.

 ”À aucun moment on m’a demandé de mentir”.

“Même sur les masques?” Même sur la gestion et le besoin de masques lors de l’apparition de la crise du coronavirus en mars, problématique qui poursuit encore le gouvernement à ce jour.

L’ancienne porte-parole, Sibeth NDiaye, a été entendue ce mercredi 23 septembre par le Sénat lors d’une table ronde sur la communication de crise dans le cadre d’une commission d’enquête sur l’évaluation des politiques publiques face aux grandes pandémies à la lumière de la crise sanitaire du Covid-19 et de sa gestion.

Salle Médicis, la question de “la vérité” dans la communication du gouvernement a été à un moment au centre des débats. “Nous avons dit ce que nous savions”, a répondu yeux dans les yeux Sibeth NDiaye au vice-président René-Paul Savary. ″À aucun moment, on ne m’a demandé de mentir sur ce qu’était la situation des masques et à aucun moment je ne l’ai fait”, a affirmé l’ancienne porte-parole.

Au centre des tensions

Un peu plus tôt, Sibeth NDiaye avait défendu la position du gouvernement pendant la crise en évoquant les mots de pédagogie face à ce qu’elle a qualifié de “défaut d’acculturation scientifique de la population française”. Des mots qui ont interpellé pendant cette table ronde.

Durant la cette crise, Sibeth Ndiaye, aux premières loges de la communication, a pris sur elle pendant plusieurs mois nombre de polémiques et d’interventions qui ont fait hurler les spectateurs et l’opinion publique. On lui a reproché certaines phrases, lorsqu’elle a critiqué la gestion italienne par exemple. On l’a accusée pendant longtemps de mentir à propos des masques et son attitude a souvent été jugée désinvolte.

“Oui, j’ai eu des phrases maladroites”

Devant le Sénat, après avoir assuré dire la vérité, l’ancienne porte-parole s’est ainsi défendue des nombreux reproches qui lui sont adressés: “J’ai fait 90 interventions médiatiques en 6 mois… Oui, j’ai eu des phrases maladroites, inadéquates et malheureuses!”, a-t-elle fini par expliquer.

Après avoir cédé sa place à Gabriel Attal lors du remaniement de juillet, Sibeth Ndiaye est aujourd’hui de retour dans l’organigramme du mouvement d’Emmanuel Macron. Au pôle “idées” de LREM.

Avec HuffPost

Suivez et aimez-nous:
fb-share-icon0
Tweet 20