Des Usa au Nigeria, la promesse de mariage sur Facebook pour l’Américaine vire au cauchemar

0
290
Illustration.

Une Américaine, qui s’était rendue au Nigeria sur la promesse d’un mariage, a été libérée après avoir été retenue pendant plus d’un an contre son gré par un escroc qui l’a aussi agressée sexuellement, a indiqué dimanche la police. 

L’auteur présumé de cette escroquerie, Chukwuebuka Obiakuwhom, avait rencontré cette Américaine sur Facebook avant de lui extorquer quelque 48.000 dollars en lui promettant un mariage. « Les fonctionnaires de police ont libéré une ressortissante américaine, enfermée dans un hôtel de Lagos contre son gré pendant plus d’un an », a précisé un porte-parole de la police, Frank Mba, dans un communiqué. 

« La victime, une fonctionnaire américaine à la retraite originaire de Washington, était arrivée le 13 février 2019 au Nigeria », où elle a été retenue en otage par le suspect qui a également abusé d’elle, ajoute ce texte.

L’homme était connu des services de police pour des faits similaires de fraude sur internet, indique encore ce communiqué.

Tract (avec médias)