Après la perte de son mari, Mme Nkurunziza à confié à la fois toute sa douleur et sa résignation face à la volonté de Dieu. Elle parle des derniers instants de vue de Pierre Nkurunziza, de ses premières prières quand on lui a annoncé le décès et rapporte l réaction des enfants.

En présence de ses proches pour une prière dans sa résidence de Bujumbura, Denise Nkurunziza a tenu à faire des confidences qui feraient foi du mauvais état dans lequel elle et ses enfants se trouvent depuis le décès du défunt président Pierre Nkurunziza.
« Quand on m’a annoncé que c’était fini pour Nkurunziza, j’ai levé les mains car mes genoux m’avaient lâché. Et j’ai dit : Dieu Éternel, je te remercie d’avoir accepté le sort réservé à Nkurunziza. C’est la première parole qui est sortie de ma bouche, c’est cela ma force, mon arme pour tenir », a confié l’ex-première du Burundi.
Puis se référant à la lettre de l’apôtre Paul aux Ephésiens, Mme Nkurunziza a invité les chrétiens à « louer Dieu », même dans les circonstances les plus insupportables.
La première dame qui souffrait en effet d’une maladie dont on ne sait encore de détails a aussi évoqué une troublante épreuve qu’elle a subi. « Dieu, tu avais tout le pouvoir de prolonger sa vie. Mais tu l’as voulu ainsi. Comme tu as prolongé la mienne, alors que je souffrais plus que lui » a-t-elle témoigné expliquant que « J’ai fait en sorte que nos enfants soient ensemble afin de leur annoncer la nouvelle. Je les ai eu en appel vidéo. J’ai gardé la mauvaise nouvelle le premier jour et le deuxième jour, à 14 heures, je leur ai dit ».
Mais si Denise Nkurunziza a pu résister jusqu’à ces heures, il n’est évident que les prochaines épreuves, notamment l’inhumation de son défunt époux, soient supportables pour elle. « La grande bataille pour moi et mes enfants sera le jour de l’enterrement quand ils verront le corps de Pierre Nkurunziza », prévient celle qui est par ailleurs évangéliste. « Là aussi Dieu, nous aidera », conclu-t-elle dans une note audio selon SOS Medias.

Tract.sn (avec média)

Suivez et aimez-nous:
fb-share-icon0
Tweet 20