« Dans son discours de ce lundi, Macky Sall aurait dû décider de décréter l’année blanche » (Syndicat enseignant)

0
5

551 000 apprenants reprendront le chemin des classes le 2 juin (élèves de CM2, de 3ème et de Terminales), a annoncé le president Sall, dans son discours de ce lundi.

Le secrétaire général national du syndicat enseignant Cusems/Authentique estime que « les décisions que le chef de l’Etat a prises sont simplement incohérentes et à la limite, catastrophiques ». Pour le syndicaliste, il était attendu du président qu’il décrète  l’année blanche car, nous le savons tous, l’école sénégalaise a suffisamment perdu de temps avec presque 5 mois écoulés. « Les conditions dans lesquelles nous allons nous trouver après la reprise des cours ne pourront pas permettre de finir l’année dans la quiétude. » a-il averti. Dame Mbodj predit que toute autre décision différente de celle qui décrète l’année blanche fait courir le risque de voir le virus « se propager terriblement ».

Tract

Suivez et aimez-nous:
fb-share-icon0
Tweet 20