[ÉDITO] Couvre-feu, quel Macky Sall croire : Apprendre ou désapprendre à vivre avec le Covid? (Par Ousseynou Nar Gueye)

32
111
Ousseynou Nar Gueye

Tract – La contradiction principale est désormais là, chez Macky Sall : nous avoir demandé d’apprendre à vivre avec le Covid, pour ne pas tuer l’économie sénégalaise. Et à ce titre, lever l’état d’urgence et le couvre-feu. Puis revenir en deuxième saison, pour nous dire que le Covid ne doit pas nous décimer (les bras vaillants qui font tourner l’économie? ) et que donc nous devons reconfiner la nuit face à un coronavirus aux habitudes manifestement noctambules. Et donc, la veille pour le lendemain, nous imposer à nouveau un état d’urgence assorti de couvre-feu de 21 h à 5h du matin.

Il est d’abord suspect et inutilement dommageable que le timing-confinement de Macky Sall soit systématiquement calé sur celui de « l’AFrance » : quand la France confine, nous confinons le lendemain. Quand Macron déconfine, Sall desserre l’étau le jour qui suit. Lorsque le président français reconfine, Macky remet ça ! Macron est-il le maitre de l’horloge Macky Sall?

Un cap, lorsque cela se fixe, cela doit se tenir. Contre vents et marées. En attendant d’en avoir les effets bénéfiques escomptés e prévus avant la prise de décision, décsiion alimentée par des avis d’experts. Cette danse bafia (les Bafias sont une ethnie du Cameroun) de Macky Sall, avec toujours un pas en avant et un pas en arrière, commence à nous donner le vertige. Pour ne pas dire qu’elle nous énerve sérieusement.

Ce 8 janvier, son ministre de l’Emploi (différent du ministre du Travail. Ce qui est un double emploi, non ?) demande par circulaire à tous les directeurs nationaux, chef de services, directeurs de projets et programmes de veiller à la limitation des effectifs sur les lieux de travail et de privilégier le télétravail. Question : s’il est facile pour eux d’avoir la connexion Internet en achetant un pass, tous ces fonctionnaires ont-ils un ordinateur portable pour sacrifier correctement et efficacement au télétravail ? Que nenni. Le secteur privé est-il concerné par cette mesure d’encouragement (de coercition?) au télétravail ?

La mesure de port de masque obligatoire dans l’espace public est, également, certainement exagérée et ne sert qu’à propager la paranoïa d’une contamination possible par simple frolement. Dans le domaine des transports en communs, les cars rapides appliquent ce qu’ils veulent : certains ne chargent que le nombre de places assises du véhicule (ce qui est déjà la cause d’une proximité potentiellement dangereuse vu l’absence de distanciation physique) et d’autres « cas rapides » de transport continuent d’embarquer, en plus des personnes assises, des passagers debout. Et vogue la galère ?

Avec son couvre-feu de 21h à 5h du matin, Macky Sall met aussi par terre toute une économie de la nuit, qui n’est pas que celle des bars, hôtels, restaurants et dancings, mais aussi celle de toutes les industries, entreprises de services et usines  qui font les trois huit, avec un shift de minuit à 8h pour un tiers de leurs leurs travailleurs. Et un autre shift de 16h à minuit pour un autre tiers de leurs travailleurs. Soit deux shifts de perdus.

Monsieur le président Sall, pour être obéi, un leader doit aussi ordonner ce que ses administrés sont susceptibles d’appliquer à moyen terme. Les émeutes anti couvre-feu de la première nuit de ce nouvel état d’urgence ont montré à suffisance que la mesure est impopulaire. On sort en plus moults dérogations pour ce couvre-feu : à ce jour, les journalistes peuvent circulrer après 21h avec leur carte de presse, les voyageurs internationaux peuvent passer les barrages pour aller à l’AIBD ou en venir passé 21h (avec quels taxis ? Seuls les propriétaires de véhicules particuliers susceptibles en plus de payer plusieurs jours de parking à l’aéroport ont le droit de voyager?).

Nous attendons impatiemment le vaccin et la vaccination effective des populations, pour que ces mesures de restrictions de liberté de mobilité soient levées. Monsieur le président Sall, la seule bonne option que vous aviez décidé est celle-ci : « il nous faut apprendre à vivre avec le virus. Et mourir (du virus) fait partie de la vie.

Ousseynou Nar Gueye

Fondateur de Tract.sn

Tract

32 Commentaires

  1. I’m amazed, I have to admit. Seldom do I come across a blog that’s
    both equally educative and entertaining, and let me tell you,
    you have hit the nail on the head. The problem is an issue that not enough men and women are speaking intelligently about.
    I’m very happy that I came across this during my search for something regarding this.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici