[ ÉDITO ] Méthode Paul Biya ? Macky Sall entre en « khalwa » et va nous sevrer de sa personne pendant 14 jours

0
53

C’est le ministre conseiller du président Sall, Seydou Gueye, qui l’a annoncé hier, mercredi 24 juin: son auguste patron va se placer en quarantaine, pour quatorze jours, car « ayant été en contact avec une personne testée positive au coronavirus ». Pris par l’émotion, le ministron Seydou Gueye a daté son communiqué du 24 juin…2019. Mais qui est donc cette personne qui pourrait avoir contaminé le président et qu’on couvre ainsi de sutura en ne donnant pas son nom ? Eh bien, Tract vous le donne en mille : le contaminateur suspect est bien sûr le ministre d’État sans portefeuille Mbaye Ndiaye, alias le Sérère pleureur, qui décidément n’en rate pas une en matière de bourde! Ne voilà t-il pas qu’il pourrait avoir filé le Covid-19 au chef suprême des armées !

« Un seul être vous manque et tout est dépeuplé » ? Les Sénégalais vont en tout cas être sevrés de la personne (et de l’image?) de Macky Sall pendant deux semaines. Un isolement qui tombe à pic pour Macky Sall et lui tiendra lieu de vacances (pas forcées) d’hivernage. Le président n’aura pas à répondre aux interpellations sur ce qu’il fait concrètement pour protéger le littoral dakarois de l’agression des prédateurs fonciers. Parlant de foncier, il n’aura pas à expliquer sur les raisons pour lesquelles il confie les 30 hectares très convoités de l’aéroport de Yoff à la Caisse des Dépôts et Consignations, qui ne manquera pas de bétonner le site. Enfin, le président Sall n’aura pas à monter au créneau en cas de rentrée éventuellement ratée des classes d’examen, qui a lieu ce jeudi 25 juin.

Macky Sall, lui-même sevré de Premier ministre – tampon, a bien besoin de recharger les accus et de reprendre ses esprits grâce à une pause propice au retour de la sérénité, après avoir été au four et au moulin ces trois derniers mois, pour cause de pandémie. Cette disparition quinzomadaire de la scène publique du chef de l’Etat rappelle en tout cas la méthode de gouvernement de Paul Biya. Même quand la situation brûlante du pays exige sa présence publique, le presque nonagénaire président camerounais a l’habitude d’infliger à ses compatriotes ses longues disparitions de la scène publique et ne réapparaître que pour distiller des déclarations brèves et sybillines, comme si de rien n’était. Pour durer, il faut s’économiser.

Nous disons donc au président Sall :  » A dans 15 jours », après ce bienvenue sas de décompression (et de décontamination?).

Damel Mor Macoumba Seck

Tract

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Suivez et aimez-nous:
fb-share-icon0
Tweet 20