En Allemagne, le contexte social mondial à donné des idées à certains qui ont su mobiliser des dizaines de milliers de personnes pour réclamer plus de solidarité. Le must de l’événement, c’est que la distanciation sociale imposée par le coronavirus, à été respectée.

Plus de 20000 personnes, selon les organisateurs, ont manifesté ce dimanche à Berlin dans le respects des gestes barrières.
Malgré l’épidémie de coronavirus, plusieurs milliers de personnes ont manifesté ce dimanche 14 juin à Berlin pour une société plus solidaire. Le concept de chaîne humaine respectant les règles de distanciation sociale a été salué par la police.
Ils étaient plus de 20 000 de manifestants selon les organisateurs, 8 000 d’après la police, reliés les uns aux autres par des bandelettes colorées vertes, bleues ou oranges pour une société plus solidaire. La chaîne humaine organisée ce dimanche à Berlin s’étendait sur 9 km, de la porte de Brandebourg au quartier populaire de Neuköln en passant par la tour de télévision de l’Alexander Platz.
Les manifestants, parmi lesquels se trouvaient des élus et des artistes, étaient tous équipés un masque et respectaient une distance de 3 mètres. Un service d’ordre dépêché par les organisateurs surveillait le respect des règles sanitaires.
Le mouvement Unteilbar (« Indivisible »), à l’origine de cette manifestation, s’inspire de Black Lives Matter et de Friday for Future, mais s’inquiète aussi des conséquences sociales de la crise sanitaire. Pour le mouvement, il s’agit de faire pression sur les autorités au moment où se décide qui va bénéficier des aides de l’Etat et qui restera sur le carreau alors que l’Allemagne sera confrontée au cours des prochains mois à la pire crise de son histoire depuis la Seconde Guerre mondiale.
Des manifestations similaires se sont déroulées à travers tout le pays, notamment à Leipzig et à Hambourg.

Tract.sn (avec média)

Suivez et aimez-nous:
fb-share-icon0
Tweet 20