En attendant que quelqu’un prouve qu’Ousmane Sonko est salafiste, le voici en fidèle talibé mouride

0
561

C’est dans la discrétion qu’Ousmane Sonko, le leader du parti PASTEF, s’est rendu ce week-end dans la cité religieuse de Fatou Moukhamer. Il en a profité pour aller présenter ses condoléances à Serigne Lara Bassirou, suite au rappel à Dieu de Serigne Bassirou Astou Lo, fils de Serigne Modou Awa Balla, qui a été le premier khalife de Mame Thierno Birahim. Auparavant, dans cette tournée très sociale et loin des tensions de l’adversité politique, Ousmane Sonko est allé présenter également ses condoléances à Serigne Khadim, fils ainé de Serigne Amsatou Mbacke. Ce dernier, le défunt, était l’imam de Darou Moukhty et vient de tirer sa révérence, après une une au service de la foi musulmane. Enfin, Sonko a fait un détour chez Baye Cheikh Khady pour présenter ses condoléances à son fils Mame Thierno, qui a perdu sa mère il y a quelques jours. Le tout a été ponctué de ziars, avant le déjeuner que le candidat le plus sulfureux à la présidentielle a pris avec son marabout, l’affable Serigne Abdou Mbacké. Le Mbacké-Mbacké auprès de qui Ousmane Sonko a fait depuis longtemps son djébelou d’allégeance est le fils du défunt khalife de Serigne Cheikh Khady. Il y a passé toute la journée du samedi dernier.

Ces visites d’Ousmane Sonko rappellent avant tout qu’il et veut rester un fidèle talibé mouride.; là où plusieurs rumeurs et caractérisations (dont celles du truclen Ahmed Khalifa Niasse) l’accusent d’être un salafiste qui ferait peu de cas de l’islam confrérique sénégalais et qui serait susceptible de remettre en question la laïcité de notre république.