On ne le croirait pas de l’Amérique de John Kennedy et de Martin Luther King. Et pourtant la réalité s’impose à nous pour cause d’un tweet dénoncé aux usagers. Il suffit de peu pour mettre sur les nerfs un dirigeant qui ne digère pas la défiance. Trump à signé un décret limitant les la protection des réseaux sociaux, suite au message d’avertissement de Twitter à l’une de ses déclarations. D’aucuns dénoncent déjà une atteinte à la liberté d’expression. Ça risque de faire des vagues lors de la présidentielle de cette année.

Les hostilités sont ouvertes entre Donald Trump et les réseaux sociaux. Le président américain a mis ses menaces à exécution en signant jeudi 28 mai un décret qui vise à limiter la protection des réseaux sociaux et la latitude dont ils bénéficient dans la modération de leurs contenus. « Nous sommes ici pour défendre la liberté d’expression face à un des pires dangers qui soit », a-t-il déclaré depuis le Bureau ovale en signant ce document qui devrait être le point de départ d’une longue bataille en justice.
Le locataire de la Maison Blanche a en particulier accusé Twitter de prendre « des décisions éditoriales » et de faire preuve « d’activisme politique » dans le choix des messages qu’il décide de soumettre à vérification. « Ils ont le pouvoir non contrôlé de censurer, éditer, dissimuler ou modifier toute forme de communication entre des individus et de larges audiences publiques », a-t-il estimé en évoquant les géants de la Silicon Valley. « Nous ne pouvons laisser cela se poursuivre, c’est très très injuste », a-t-il martelé.
Selon Donald Trump, ce décret réclame une nouvelle réglementation pour que les réseaux sociaux qui s’adonnent à la « censure » ne puissent « conserver leur protection juridique ». Le texte vise la célèbre section 230 du « Communications Decency Act ». Cette dernière offre à Facebook, Twitter, YouTube ou Googleune immunité contre toute poursuite judiciaire liée aux contenus publiés par des tiers et leur donne la liberté d’intervenir sur les plateformes à leur guise..

Tract.sn (avec média)

Suivez et aimez-nous:
fb-share-icon0
Tweet 20