En quête de leur premier parchemin, 285 812 candidats ont composé, jeudi et vendredi, à l’examen du Certificat de fin d’études élémentaires (CFEE) et de l’Entrée en 6e, session 2020, au Sénégal. Le ministre de l’Education nationale a effectué une tournée pour s’enquérir de la situation, dans un contexte de pandémie de coronavirus.

Les épreuves de l’examen du Certificat de fin d’études élémentaires (CFEE) et de l’Entrée en 6e, session 2020, se sont déroulées, jeudi et vendredi, sur l’étendue du pays et vont prendre fin ce vendredi. A cette occasion, le ministre de l’Éducation nationale a sacrifié à la traditionnelle visite de terrain pour s’enquérir de la bonne tenue de l’examen.

Dans un contexte délicat de pandémie de coronavirus, Mamadou Talla s’est ainsi rendu dans quelques centres d’examen de la région de Dakar, pour constater de visu la situation et vérifier l’opérationnalité du dispositif sanitaire mis en place pour éviter la propagation de la pandémie de Covid-19.

A la tête d’une forte délégation, composée notamment du Gouverneur de Dakar, de ses collaborateurs, de maires de communes, de partenaires sociaux, de parents d’élèves, le ministre a d’abord fait cap sur l’école élémentaire de HLM Grand-Yoff, dans l’Inspection de l’éducation et de la formation (IEF) des Parcelles assainies, dans l’Inspection d’académie (IA) de Dakar. Il a ensuite rallié l’école élémentaire Apix de Guinaw Rail-Sud, de l’IEF de Pikine, dans de l’IA de Pikine-Guédiawaye.

Et à chaque étape, Mamadou Tall a constaté que le port du masque de protection obligatoire pour l’accès au centre d’examen a été respecté. De même que les autres mesures barrières, comme le lavage des mains à l’eau et au savon, la prise de la température par thermo-flash, ainsi que le respect de la distanciation physique, puisque la coutume veut que chaque table-blanc soit occupé par un seul élève. Les regroupements ont aussi été bannis à l’intérieur comme à l’extérieur des centres d’examen.

«Cette année, ce n’était pas évident d’organiser l’examen»

Pour dire que la pandémie de la Covid-19 n’aura pas empêché la tenue des épreuves CFEE et de l’entrée en 6e, section août 2020, en dépit des fortes perturbations que cette crise sanitaire a engendrées sur le calendrier scolaire. Au total, ils sont 285 812 candidats en quête de ce premier parchemin, sur l’ensemble du territoire national à composer dans des conditions acceptables qui satisfont le ministre.

En effet, lors de sa tournée, Mamadou Talla a affiché sa satisfaction par rapport à ce qu’il a noté sur le terrain, en ce premier jour d’examen. «Tout se passe très bien dans les différentes écoles que nous avons eu à visiter. Et ce sont les mêmes échos que nous avons eus à l’intérieur du pays. Cette année, ce n’était pas évident d’organiser l’examen, mais nous rendons grâce à Dieu», a dit le ministre.

«On est très satisfait des dispositions qui sont prises dans les écoles. Le protocole sanitaire est respecté», s’est réjoui le ministre de l’Education nationale, avant de rappeler sa mission. «Notre mission est d’assurer tout ce qui est enseignement et apprentissage aux élèves. On a pu reprendre les cours dans de bonnes conditions et aujourd’hui dérouler cet examen qui se déroule aussi dans de bonnes conditions. C’est le plus important pour nous», a-t-il indiqué.

«L’école est protégée. Les gens craignaient une explosion des cas à l’annonce de la reprise des cours. Mais le constat est là. Les élèves sont là. Toutes les dispositions sont prises pour les protéger», a salué le ministre de l’Education nationale.

Aidara KARARA

Tract

Suivez et aimez-nous:
fb-share-icon0
Tweet 20