Décidément, Mamadou Diop, Directeur de l’Institut Supérieur d’Entreprneurship et de Gestion (ISEG), n’est pas encore sorti de l’auberge. Après avoir passé des mois en prison pour une affaire de mœurs, il obtient une liberté provisoire. Mais un autre problème familial tombe sur sa tête.

Le père de Abi Ba accuse sa femme de l’avoir expulsé de son domicile sis à Sacré-Cœur. Manœuvre donc de son ex 2e épouse Aissatou Diop Seydi. Mais il ne compte pas se laisser faire, ainsi Diop ISEG comme l’appelle ses étudiants solde ses comptes avec la dame et fait savoir que :
«Ma femme Aissatou Seydi a voulu profiter de sa position et de ma détention pour s’enrichir. Elle n’a jamais été aussi heureuse que durant ma détention», a-t-il déclaré, dans L’Observateur.

«Au moment où j’étais en prison, elle organisait des manifestations folkloriques avec de grands artistes grassement payés pour de petites prestations», a-t-il révélé.

Diop Iseg, d’ajouter : «Avec l’argent volé, elle s’est fait construire plusieurs maisons à Keur Ndiaye Lô. Au mois de décembre dernier, elle a fait séjourner à Paris 15 membres de sa famille qui payaient chacun 982 500 Fcfa par jour. Avant d’aller fêter Noël en France, elle a passé 3 semaines à l’hôtel Radisson pour faire la bamboula avec ses amies».

Expulsé de « son » domicile, Diop a décidé de contre-attaquer. Il soutient qu’Amsatou Seydi s’est frauduleusement procurée un état de droit réel avec la complicité du chef de centre des impôts et domaines de Grand-Dakar et Mamadou Bâ de la Sicap.

Aidara KARARA

Tract

Suivez et aimez-nous:
fb-share-icon0
Tweet 20