FACE A LA PRESSE : Me El Hadji Diouf se défoule sur Ousmane Sonko

0
18

(Tract)- Face à la presse aujourd’hui, Me El Hadji Diouf s’est prononcé sur la levée de fonds du Pastef. Pour l’avocat, les partis politiques en général n’ont pas les moyens de leur politique.

« Malheureusement, dans ce pays, il y a des gens qui s’autoproclament fous, qui refusent toute lucidité. Quand j’ai lu certains commentaires, on nous dit que le ministre de l’Intérieur n’a pas le droit de rappeler le droit. Qu’est-ce qu’à fait Antoine Diome ? Rappeler à quelqu’un qui a lancé une campagne de financement internationale les règles qui régissent le fonctionnement des partis politiques ? », questionne-t-il.

A cette occasion de la rencontre le député du peuple s’est prononcé sur la question du financement des partis politiques notamment celui de Pastef. L’avocat dit être en phase avec le ministre de l’Intérieur.

Il s’agit, dénonce-t-il, d’ « une campagne de « woyaane » et de blanchiment d’argent ».

« Avec la situation actuelle dans la sous-région, il est inacceptable que ces genres de situations se développent. Cela peut donner l’occasion à des blanchisseurs d’argent de développer leurs activés », a lâché l’avocat.

Me Diouf n’a pas manqué d’interpeller le président vis-à-vis des partis politiques sur la question de leur financement.

Tract