Finale de CAN : Ce sera Sénégal contre Algérie, un sacré client qui a battu les Lions au premier tour

0
12

Le magicien des Fennecs, Riyad Mahrez, a permis à l’Algérie de filer en finale après avoir battu le Nigeria ce dimanche 14 juillet au Caire (2-1). Dominateurs en première période avec un but contre son camp d’Ekong, les Verts se sont fait rattraper en seconde période sur un penalty tiré par Odion Ighalo, après une main dans la surface d’Aïssa Mandi. Les Fennecs peuvent dire merci à Riyad Mahrez qui leur a évité les prolongations avec un superbe coup franc dans les arrêts de jeu (90e+4), rapporte Rfi.

Le scénario aurait pu être identique. Face à la Côte d’Ivoire en quarts de finale, l’Algérie avait ouvert le score en première période avant de se faire rattraper dans la seconde, jouer les prolongations et finir aux tirs au but. Contre le Nigeria, les Verts l’ont emporté dans les dernières secondes.

Un coup franc à la 94e minute a sauvé les Fennecs. Riyad Mahrez trouve le fond des filets après une vingtaine de minutes délicates pour les hommes de Djamel Belmadi. L’Algérie tient sa finale après avoir tremblé. La faute à une main d’Aïssa Mandi dans la surface qui a permis aux Nigérians de revenir au score en seconde période après le penalty accordé par la VAR et tiré par tiré par Odion Ighalo (72e).

Les Fennecs ont manqué plusieurs occasion d’ouvrir le score

Les Verts avaient eu l’occasion d’ouvrir le score à plusieurs reprises, comme à la 10e minute, avec une succession de frappes qui mettaient le feu dans la surface nigériane. La plus belle occasion de la première période est signée Baghdad Bounedjah. L’ancien joueur de l’Étoile sportive du Sahel récupère un ballon dans la surface mais manque son face à face avec Akpeyi (28e). A la 18e minute, Bounedjah avait déjà failli tromper la défense nigériane, Ndidi était vigilant.

Un peu plus tôt, sur un coup franc tiré par Ismaël Bennacer, élu meilleur joueur de la phase de poules, Rami Bensebaini réussissait une super tête. Le cuir passait juste au-dessus de la transversale d’Akpeyi (15e).

Amr Abdallah Dalsh/Reuters

Finalement, un but contre son camp de Paul Ekong (en déviant de la poitrine) a permis aux Verts de mener au score après un centre de Riyad Mahrez (39e). Après avoir passé dans la douleur l’écueil de la Côte d’Ivoire, les Verts ont dominé leur sujet avant de douter, pour finalement être délivré sur le fil par leur capitaine, Riyad Mahrez.

Le travail de Belmadi a payé

En 2017, les Fennecs s’inclinaient face au Cameroun pour un ticket au Mondial 2018 et le football algérien était en crise. Lucas Alcaraz cèdait sa place à Rabah Madjer qui quittera lui aussi son poste quelque mois plus tard. Arrive alors Djamel Belmadi, dont l’objectif est une qualification pour la CAN 2019.

Aujourd’hui, l’ancien joueur de Marseille a fait mieux. Il a permis aux Verts de vivre une demi-finale en Égypte face au Nigeria pour la première fois depuis neuf ans et de l’emporter. L’Algérie retrouvera le Sénégal pour la deuxième fois dans ce tournoi. Lors du premier tour, les Lions de la Téranga s’étaient inclinés face aux Fennecs (1-0).

Vendredi 19 juillet, les deux équipes ont rendez-vous avec l’histoire. Les Verts tenteront de s’offrir un deuxième sacre continental et les Lions auront la possibilité de débloquer leur compteur, après la finale perdue en 2002 face au Cameroun. En tous les cas, cette Algérie  conquérante sera un sacré client pour le Sénégal de Sadio Mané.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Suivez et aimez-nous: