Pour suppléer les greffiers du Sytjust en grève, l’Etat forme 50 greffiers ad-hoc

Le Centre de formation judiciaire est entrain  de former une cinquantaine d’agents greffiers de l’administration pénitentiaire, pour « suppléer l’absence  temporaire des greffiers titulaires ». Selon le directeur du CFJ, cette formation d’une durée d’un mois, est une commande du ministère de la justice. Pour Diakhaté, la formation des greffiers ad-hoc n’est pas destinée à remplacer les greffiers en grève mais plutôt suppléer momentanément ces derniers.

les greffiers grévistes du SYTJUST sont en grève systématiquement renouvelée depuis quarante-cinq jours. Leur président a été menacé de radiation pour abandon de poste. La réunion entre le SYTJUST et le ministre de la Justice Malick Sall n’a rien donné comme avancée concrète de sortie de crise.

Tract

 

Suivez et aimez-nous:
fb-share-icon0
Tweet 20