L’affaire Terme Sud Ouakam où des militaires ont été expulsés de leurs logements n’en finit pas toujours de faire réagir la hiérarchie militaire.

Face à la presse, ce 14 octobre, l’ancien Chef d’Etat Major des Armées, Général Mouhamadou Mansour Seck est revenu sur le fond du problème en prenant la défense de l’actuel Cemga, Birame Diop acculé de toutes parts.

« Le Cemga a trouvé le problème et il a fait jouer la loi et le règlement », a confié l’autorité qui considère que la cause du problème est à aller chercher ailleurs que dans la démarche de la tutelle.

« La cause est que des gens qui sont atteints par la limite d’âge ne veulent pas quitter leurs logements de service ou de fonction. Cela est inadmissible », a soutenu le président du Conseil d’administration du Centre des Hautes Études de Défense et de Sécurité de Dakar (CHEDS), dans une vidéo sur Dakaractu.

Selon lui, l’affaire ne méritait même pas d’atterrir à la Cour suprême, car relève-t-il, la loi était largement suffisante pour régler le contentieux.

Le Général Mouhamadou Mansour Seck est notamment revenu sur la création de la Coopérative militaire de construction (Comico) en 1985 ainsi que ses motivations qui visaient au départ,  a-t-il confié, de faciliter l’accès aux logements personnels des militaires.

Aidara KARARA

Tract

Suivez et aimez-nous:
fb-share-icon0
Tweet 20