Heurts au Cap Skirring pour protester contre la pénurie criarde d’eau

0
20

Des heurts ont mis aux prises des villageois protestant contre la pénurie chronique d’eau courante avec des gendarmes samedi au Cap Skiring, ont dit la gendarmerie et les médias. 

Un porte-parole de la gendarmerie a indiqué que les troubles dans cette localité de Casamance n’avaient pas fait de blessé et que les gendarmes avaient dispersé les manifestants à l’aide de gaz lacrymogène alors que les médias, citant des témoignages locaux, ont fait état de blessés et de l’emploi de balles réelles. 

Les villageois ont enfreint l’interdiction qui leur avait été signifiée la veille de manifester, ce qui a conduit la gendarmerie à intervenir, a dit son porte-parole. Il a rapporté des jets de pierres et des pneus incendiés. Seize personnes, dont quatre instigateurs présumés des troubles, ont été interpellées, a-t-il dit.

Les manifestants entendaient protester contre l’absence d’eau courante qu’ils réclament depuis des années. Le Cap Skirring, à l’extrémité sud-ouest du Sénégal, est une avancée de terre dans l’Atlantique et une destination touristique prisée des étrangers, notamment des Français, pour ses plages.

C’est aussi le nom du village qui s’est développé avec l’installation d’un Club Méditerranée, de nombreux hôtels et d’un aéroport. Cependant, les retombées de l’activité pour les villageois sont saisonnières et limitées par le modèle touristique. L’activité a été sévèrement affectée par la pandémie de coronavirus. 

Tract (avec médias)

Suivez et aimez-nous:
fb-share-icon0
Tweet 20