L’ancien président tchadien, Hissène Habré, condamné à la perpétuité pour crimes contre l’humanité, bénéficie d’une assignation à résidence de 60 jours, depuis le 6 avril dernier. Ce délai va s’épuiser dans deux semaines.

Interrogé sur un probable retour en prison du condamné, le ministre de la Justice, Me Malick Sall a fait savoir que : « L’ordonnance du juge dit que ce délai est renouvelable. Ce, en tenant compte des raisons qui avait permis au juge de prendre cette décision ».

Le Garde des Sceaux poursuit : « A ce que je sache nous sommes toujours à l’état de pandémie Covid-19 et c’est ce qui fait que le juge a autorisé la permission à Hissein Habré ».

Toutefois, le ministre Me Sall précise qu’il appartient à l’avocat de Hissein Habré qui avait saisi le juge de l’exécution des peines de déposer une autre requête allant dans ce sens.

Tract

Suivez et aimez-nous:
fb-share-icon0
Tweet 20