Un géant, un monument de la culture sénégalaise est décédé hier à Dakar. Il s’agit de feu Jean-Pierre Leurs, un excellent metteur en scène, blanchi sous le harnais. Depuis l’annonce de son rappel à Dieu, des témoignages fusent de partout. La tutelle, à travers le ministre de la ministre de la Culture et de la Communication, Abdoulaye Diop, lui a rendu hommage.

« C’est avec une profonde consternation et une tristesse incommensurable que j’ai appris le rappel à Dieu du metteur en scène Jean-Pierre Leurs. Je voudrais m’incliner devant la mémoire de ce géant de notre théâtre dont le nom était en soi une immersion passionnante et totale dans la fabuleuse épopée du légendaire Théâtre national Daniel Sorano dont il a contribué à faire flotter le prestigieux emblème partout dans le monde », lit-on dans un document.

Ablaye Diop ajoute : « Dans la galerie des figures immortelles qui illuminent la trajectoire de Sorano, aux côtés des Maurice Sonar Senghor, Doura Mané, Coly Mbaye, Douta Seck et autres Jacqueline Lemoine ou Boubacar Guiro, une place de choix sera désormais réservée à celui qui fut également un génie des Spectacles Sons et Lumières, fresques historiques, religieuses ou lyriques qu’il a marquées de son empreinte indélébile ».

Fort heureusement, le Sénégal n’a pas attendu que Jean-Pierre Leurs rejoigne son créateur pour l’honorer. « Celui qui fut Grand Prix du Président de la République pour les Arts a été, fait exceptionnel, célébré lors de la Journée internationale du Théâtre en 2018, avant d’être nommé, la même année, Président du Jury du Grand Prix du Président de la République pour les Arts ».

Selon M. Diop, le défunt lui-même disait dans son adresse au Président de la République à l’occasion de la cérémonie de remise des Grands Prix, en décrivant de façon prémonitoire ce que fut sa vie : « Être consacré comme modèle n’est pas une sinécure mais un sacerdoce. C’est un état qui vous impose de rester désormais, dans le domaine qui est vôtre, mais aussi dans la culture des vertus de l’humanisme et de la citoyenneté, une référence permanente et incontournable ».

Enfin, le ministre a prié pour lui : « Repose en paix, Maître. A ta famille biologique, à ta vaste famille culturelle, je voudrais transmettre, au nom de S. E M le Président de la République, Macky Sall et de l’ensemble du peuple sénégalais, nos condoléances attristées ».

A noter aussi que l’Association de la Presse Culturel du Sénégal (APCS), avait honoré feu Jean Pierre Leurs en 2018, lors de la Journée Mondiale du Théâtre.

Aidara KARARA

Tract

Suivez et aimez-nous:
fb-share-icon0
Tweet 20