Idrissa Seck descend de son véhicule et va à la rencontre d’étudiants en colère

0
25

Tract – Idrissa Seck a posé hier lundi 12 avril, sur son chemin, c’est-à-dire en allant au travail, un acte courageux en descendant de son véhicule pour aller à la rencontre d’étudiants en colère qui manifestaient violemment et se confrontaient aux forces de l’ordre. Ce lundi, donc, Idrissa Seck, président du Conseil Economique, Social et Environnemental, a croisé la route d’étudiants de l’Ecole normale supérieure d’enseignement technique et professionnel (Enstep), qui manifestaient leur mécontentement sur la Corniche Ouest de Dakar où ils affrontaient les forces de l’ordre, relate Le Témoin de ce mardi 13 avril. Du coup, tous les véhicules étaient bloqués par les échauffourées entre étudiants et hommes de tenue. Y compris le cortège du Président du CESE. Idrissa Seck s’est informé auprès de sa sécurité et a pris la décision de descendre de son véhicule et d’aller parler aux étudiants. Ces derniers, très surpris de le voir venir à leur rencontre, ont formé un petit groupe et accepté de discuter avec lui et de lui exposer leur situation : pas d’eau dans les chambres, bourses en retard, mauvaise qualité de la restauration, des camarades blessés lors des affrontements d’hier, etc… Puis le Président du CESE s’est déplacé avec le groupe jusqu’à leurs nombreux camarades bloqués par les forces de l’ordre. M. Seck leur a prêté une oreille attentive, puis il leur a demandé de surseoir à leur mouvement d’humeur et de retourner au campus universitaire. Ce qu’ils ont fait, tout en demandant au Président du CESE de porter leurs doléances au plus haut sommet. Ce à quoi le médiateur de l’instant s’est engagé. Ce n’est pas fini. Une fois rentrés au campus, les étudiants ont formé une délégation restreinte chargée de venir rencontrer le Président du CESE à son bureau dans la foulée. A tête reposée, ils ont détaillé leurs préoccupations que leur interlocuteur s’est encore engagé à faire prendre en charge par l’Autorité. A l’issue de la réunion, il a été décidé de produire un mémorandum que le président Idrissa Seck remettra personnellement au Chef de l’Etat.

Tract