Inauguration de Massalikoul Djinane : la réconciliation Wade-Macky vole la vedette

0
39

Hier vendredi 27 septembre, la confrérie mouride, avec à sa tête son vénéré Khalife général Serigne Mountakha Bassirou Mbacké, a inauguré en grande pompe et avec la foule des grands jours la mosquée Massalikoul Djinane, dans le quartier de Colobane. Un projet d’une ampleur qui n’avait pas été égalée depuis la construction de la mosquée de Touba, en 1932.

Du marbre de Carrare, des enfilades de colonnes dorées et de boiseries éclairées par les 2 000 lumières d’un lustre géant. Tout a été fait pour éblouir les milliers de fidèles attendus ce vendredi 27 septembre à Dakar pour découvrir les 10 000 mètres carrés de mosquée édifiés par les mourides.

Quinze ans après le lancement du projet sur lequel ont œuvré quelque 800 ouvriers, Massalikoul Djinane etait hier fin prête à recevoir les 30 000 fidèles qu’elle est en capacité d’accueillir (10 000 à l’intérieur et 20 000 sur l’esplanade). Des milliers de fidèles ont fait le déplacement, la veille pour camper aux alentours de la mosquée, ou le jour-même en bravant les embouteillages – monstres habituels dans la capitale sénégalaise.

Cette inauguration était aussi l’occasion des retrouvailles entre le président Macky Sall et le monstre sacré de l’opposition sénégalaise. Les deux étaient en froid depuis des années et ne s’étaient pas retrouvés dans le même lieu depuis la passation de pouvoir de mars 2012. Après la prière du vendredi dans la nouvelle mosquée, le Khalife général des mourides a reçus les deux hommes et les a réconcilié. Une réconciliation qui aura volé la vedette à l’inauguration elle-même. Wade et Macky Sall sont sortis sur l’esplanade de la mosquée main dans la main et son montés dans la voiture présidentielle. Macky Sall a ainsi raccompagné Wade jusqu’à son domicile et a dit son souhait de travailler avec lui à la réconciliation nationale. Wade s’en est dit réjoui. Ces retrouvailles devraient marquer un nouveau départ pour le dialogue national et le dialogue politique impulsés par Macky Sall, qui étaient jusque là boycottés par le parti d’Abdoulaye Wade, le PDS, principal parti d’opposition. Les retrouvailles Wade – Macky à a mosquée des « chemins du paradis » est un événement gagnant – gagnant, qui ne laisse ni vainqueur ni vaincu : Macky Sall est reconnu président de la République par l’opposant en chef Wade, et Wade retrouve la déférence qui lui est due par son successeur en tant qu’ancien chef de l’Etat. Belles images en tout cas, où perçait une vraie émotion, que celles de ces retrouvailles. Images de concorde nationale dont on aimerait que les leaders politiques donnent plus souvent l’exemple. Des adversaires politiques ne sont pas des ennemis.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Suivez et aimez-nous: