« Je suis prêt à pardonner à Macky et à Aliou Sall, à deux conditions »

0
19

Le député d’opposition, Ousmane Sonko, se dit « prêt » à « pardonner » au chef de l’Etat, Macky Sall et à son frère, Aliou Sall dans l’affaire Pétro-Tim, mais non sans poser des conditions : «On nous dit que chaque Sénégalais doit avoir 400 mille francs Cfa, je vous dis, ici, que c’est plus que cela. Mais moi Ousmane Sonko, en tant que citoyen sénégalais, j’ai pris l’engagement de pardonner à Macky Sall, à son frère Aliou Sall et à son ministre de l’Intérieur, Aly Ngouille Ndiaye, mais sur deux conditions », a-t-il déclaré, lors du rassemblement pacifique de la plateforme « Aar linu book ».

«Pour que je puisse lui pardonner, il faut que l’argent du Sénégal soit restitué et qu’il prenne l’engagement de renégocier tous les contrats signés sur des milliers de milliards de dollars » , a-t-il ajouté. Pour Sonko, nul doute qu’il y a « trafic d’influence, de fraude fiscale et de délit d’initié ».

Sonko pense que c’est la seule issue pour eux. «S’ils ne font pas cela, ils seront traduits devant les juridictions pour haute trahison », met en garde le leader de Pastef qui révèle que ce qui s’est passé, bien que très grave, n’est que la face visible de l’iceberg. «Ces pratiques sont aussi notées dans l’octroi des autres ressources naturelles et ministères ainsi que les licences de pêche », a-t-il regretté.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Suivez et aimez-nous: