JETANT UNE PIERRE DANS LE JARDIN NOTRE DEMOCRATIE : Un opposant invite Alpha Condé à ne jamais oublier l’apport du Sénégal quand il était opposant

0
14

(Tract)- Dimanche dernier, en visite à Fria, le président guinéen Alpha Condé a attaqué ouvertement le Sénégal qu’il a même qualifié d’être la base-arrière pour les opposants qui chercheraient à déstabiliser son pays. « Dieu est grand ! Ils avaient dit que la Guinée allait brûler mais rien n’en est aujourd’hui. Et nous voilà aujourd’hui dans un pays calme. Puisque Dieu ne dort pas. Vous avez vu ce qui se passe chez ceux qui souhaitent voir notre pays brûler. Moi je ne suis contre personne. Depuis que je suis président, je n’ai jamais accepté qu’un opposant vienne calomnier un président et son gouvernement chez moi. Tout le monde sait que tous ceux qui nous insultent, tous les complots se font à Dakar », avait déclaré Alpha Condé sur seneweb.

Interrogé par nos soins sur cette sortie du président Condé, le secrétaire exécutif de l’Union des Forces Républicaines a indiqué que cette sortie du président Alpha Condé n’est qu’une diversion pour détourner les nombreuses crises qui secouent la Guinée. « A longueur de journée, le président Condé passe son temps a accuser les gens de gauche à droite d’être responsables de tel ou de tel fait. Mais il faut sortir les preuves. Il ne faut pas oublier que le Sénégal a été d’un appui considérable pour Alpha Condé quand il était opposant. Parce qu’il a été soutenu et gardé longtemps ici par l’ambassade du Sénégal quand il y a eu son premier meeting à Coleah », a tenu à rappeler cet opposant à Alpha Condé.

Pour Saikou Yaya Barry, le président Alpha Condé ne doit pas oublier l’appui dont il a bénéficié du Sénégal lorsqu’il était opposant. « Donc, aujourd’hui, je me dis, s’il le dit, il doit y avoir des raisons à le dire parce que l’Etat sénégalais c’est un Etat ouvert à la démocratie depuis longtemps, où des opposants de beaucoup de pays sont passés y compris lui en tant qu’opposant », a laissé entendre le secrétaire exécutif de l’UFR.

Avant d’indiquer que cette sortie n’est que la résultante de l’échec de sa gouvernance vis-à-vis du peuple de Guinée. « C’est seulement pour trouver des boucs-émissaires. Moi, je pense c’est quand on n’arrive pas à faire ce pourquoi vous êtes élu comme le président de la République, que vous accusez toujours de gauche a droite et cela est propre généralement aux communistes. C’est occuper les esprits ailleurs pour faire croire qu’ils sont responsables de vos malheurs », a conclu Saikou Yaya Barry.

Tract