La France, sur le toit du monde pour quatre ans

0
117

La France a décroché hier dimanche sa deuxième Coupe du monde en battant la Croatie 4-2.

102 interpellations dont 90 gardes à vue à Paris
Chiffres.
Cent-deux personnes ont été interpellées et 90 d’entre elles ont été placées en garde à vue dimanche soir à Paris en marge des rassemblements festifs célébrant la victoire de la France en finale du Mondial, a déclaré lundi le préfet de police de Paris. En France, un total de 292 personnes ont été placées en garde à vue, selon le ministère de l’Intérieur.
«Compte tenu de la foule présente et malgré des débordements inacceptables, on doit enregistrer un bilan mesuré», a souligné Michel Delpuech, lors d’une conférence de presse. Des incidents sporadiques ont eu lieu dans la soirée sur les Champs-Elysées, notamment le pillage du Drugstore Publicis, alors que des centaines de milliers de personnes ont fêté sur l’avenue la victoire de l’équipe de France en finale de la Coupe du monde à Moscou.

Audiences.
Près de 19,3 millions de téléspectateurs ont suivi hier soir sur TF1 la finale du Mondial entre la France et la Croatie, selon Médiamétrie. C’est la meilleure audience de l’année, toutes chaînes confondues, sans battre toutefois les records engrangés par TF1 lors de précédentes compétitions sportives comme les Coupes du Monde 1998 et 2006 ou l’Euro-2016 de football, durant lesquelles certains matchs avaient dépassé les 20 millions de téléspectateurs. Rappelons que les audiences de Médiamétrie sont calculées sur la base des personnes qui disposent du boîtier chez elles.

Une nuit de fête marquée par des incidents et endeuillée par deux morts
Après la Coupe.
Un petit bilan des incidents ayant émaillé cette nuit de fête à Paris et ailleurs en France :
– La victoire des Bleus a été endeuillée par plusieurs accidents mortels. A Annecy, un quinquagénaire s’est tué en plongeant dans un canal, dans une trop faible profondeur d’eau. A Saint-Félix (Oise), un homme qui faisait la fête tout en conduisant, est mort après avoir encastré sa voiture dans un platane. Trois enfants, âgés de 3 et 6 ans, ont également été gravement blessés après avoir été percutés par une moto à Frouard (Meurthe-et-Moselle).
– Dans la capitale, une trentaine de jeunes ont pénétré dans le Drugstore Publicis des Champs-Elysées, pillant notamment bouteilles de vin ou de champagne, avant d’être dispersés par les forces de l’ordre qui se sont ensuite employées à protéger l’entrée du magasin. Un homme a été gravement blessé après avoir reçu un violent coup de casque lors d’une rixe survenue à proximité des Champs. L’homme a été hospitalisé dans un état grave, selon une source policière à l’AFP.
– A Lyon, dans la ville du ministre de l’Intérieur, l’ambiance a dégénéré en début de soirée aux alentours de la place Bellecour où quelque 20 000 personnes étaient venues regarder la finale sur un écran géant. Des échauffourées ont provoqué des mouvements de foule, les fumées incommodant des personnes dans le public. A Marseille, plusieurs incidents ont éclaté, notamment autour du Vieux-Port et de la fan zone. A Ajaccio, quelques échauffourées ont éclaté après le coup de sifflet final entre supporters de l’équipe de France qui fêtaient la victoire, et des personnes affirmant soutenir la Croatie, ont rapporté les pompiers et les services de la préfecture à l’AFP. Il n’y a pas eu de blessés. A Strasbourg ou à Rouen, des heurts sporadiques ont opposé jeunes et forces de l’ordre qui ont échangé projectiles et gaz lacrymogènes. Sept personnes ont été interpellées à Rouen, a rapporté la préfecture.

Hommage.
«Bercy les Bleus», «Deschamps-Elysées Clémenceau»… La RATP a renommé quelques stations du métro parisien en hommage aux vainqueurs de la coupe

L’équipe de France descendra les Champs-Elysées lundi vers 17 heures, avant d’être reçue par le président de la République au palais de l’Elysée, a annoncé dimanche la préfecture de police de Paris. «Près de 2 000 effectifs seront mobilisés pour la sécurisation de l’événement» sur les Champs-Elysées, a précisé la préfecture de police, qui «a préparé un dispositif spécifique pour assurer la sécurisation générale de l’événement, prévenir les troubles à l’ordre public et empêcher les débordements».

Didier Deschamps dans sa conférence de presse post-victoire : :
«Quant aux joueurs qui sont champions du monde aujourd’hui, je sais pour l’avoir vécu qu’ils ne peuvent pas se rendre compte. Avant de sortir du vestiaire, je leur ai dit deux choses. Un : ils seront champions du monde à vie. A vie. Et ils seront toujours liés par ça, quoi qu’il advienne par la suite. Deux : ils ne seront plus jamais les mêmes. Je suis désolé pour eux [on sent alors Deschamps au bord des larmes, ndlr] mais c’est ainsi : ils peuvent gagner tous les titres qu’ils veulent, la Ligue des champions dix fois, mais c’est ce soir [dimanche] que ça a basculé pour eux et cette bascule est définitive. Parce qu’il n’y a rien au-dessus d’un titre de champion du monde. Rien.»

Suivez et aimez-nous:
fb-share-icon0
Tweet 20