« La justice s’acharne sur moi »

0
72

L’ancien Premier ministre Abdoul Mbaye considère son procès pour faux et usage de faux dans un document administratif, complicité de faux et tentative d’escroquerie au préjudice de son ex-épouse, Aminata Diack, comme un acharnement judiciaire contre l’opposant politique qu’il est sevenu depuis trois ans.

Jugée hier mardi 18 juin à la Cour d’appel de Dakar, l’affaire a été mise en délibéré pour le 23 juillet prochain. Si l’avocat général a requis un an de prison ferme contre Abdoul Mbaye, la partie civile réclame, pour sa part, la bagatelle d’un milliard de FCfa en guise de dommages et intérêts.

Suivez et aimez-nous:
fb-share-icon0
Tweet 20