« La seule prouesse de Mimi Touré aura été de dévaloriser la fonction de Premier ministre » (Rewmi Espagne)

0
129

OPINION – « Mimi, encore Mimi, toujours Mimi », sommes-nous tentés de soupirer après sa dernière sortie. Malgré ta taille et ta tête  d’intellectuelle tu sais te faire toute petite.

Sans équivoque aucune, elle a eu  un très brillant parcours, côtoyant les organisations les plus réputées au monde. À   partir de 1995, elle a travaillé pour le Fonds des Nations unies pour la population (FNUAP), d’abord comme conseillère technique principale au ministère de la Famille et de l’Action sociale du Burkina Faso puis en qualité de conseillère régionale du FNUAP pour les pays africains francophones et coordinatrice du programme « genre et VIH » en Afrique de l’Ouest pour le bureau régional du Fonds des Nations unies pour la Femme.
De fonctionnaire international à Premier ministre, en passant par la station de ministre de la Justice, Mimi Touré, n’ayant guère de base ni de background politique solide, a dû subir sa venimeuse et aigre défaite  devant Khalifa Sall aux élections locales de 2014, ce qui a fini de convaincre son patron Macky Sall qu’elle ne peut apporter aucune plus-value politique à sa coalition, d’où son pitoyable limogeage et donc sa piteuse humiliation  par le Président Sall.
Après quoi, Mimi Touré, naguère respectée de par sa hauteur de vue et sa carrure intellectuelle a dû lâchement et de façon ordurière  accepter un poste d’envoyée spéciale du Président de la République. Encore une humiliation qu’elle a accepté par bassesse, l’ayant  reléguée au rang manifeste de grande subalterne. Cette Mimi-là n’a ainsi d’autres tâches que de s’entraîner indignement à la diabolisation des adversaires politiques, faisant le sale boulot pour le compte du patron de l’APR. Il faut dire sérieusement que cela est ignoble et extrêmement bas, pour ne pas dire déshonorant,  pour une personnalité intellectuelle doté de l’envergure qu’on lui a connue dans le passé, que de jouer à ça.
Aujourd’hui,  l’histoire politique du Sénégal aura  retenu, et les Sénégalais se seront rappelés que vous et Souleymane Ndéné Ndiaye faites partie justement de ces ex-Premiers ministres qui,  de par leurs attitudes et comportements pas du tout catholiques sur l’échiquier politique, ont honteusement et odieusement dévalorisé la haute station qu’est celle de Premier ministre. C’est déshonorant et par ailleurs hilarant que de s’ériger en avocate du diable à chaque fois que vous pensez en avoir l’occasion. Au point de vouloir vous payer la bassesse dépourvue de toute probité de s’attaquer à une icône de la politique Sénégalaise,  une personnalité politique et intellectuelle de la trempe du Président Idrissa Seck, qui véritablement, du haut de sa conduite d’exemplarité,  et de sa qualité d’homme d’Etat avéré,  est incontestablement respecté et révérè.
Ce caquetage,  ces futilités, et ces invectives,  Idrissa Seck n’est aucunement et n’a jamais été dans cela, car ça ne sied pas à une personnalité qui se respecte. Parce que pour un homme d’État,  il faut un minimum d’honneur et de responsabilité dans les actes et les propos, et il faut que tout soit mesuré à l’aune de la probité et de la bienséance.
À cause de vous Mimi et de votre comportement ordurier et obséquieux,  aucun intellectuel sérieux ne veux plus faire de la politique sérieuse.
Il me revient de  de vous dire, qu’une personnalité,  un parcours,  un background,  un honneur,  ça ne se monnaye pas , ça ne ne se vend pas non plus. Et quel que soit le milieu dans lequel vous évoluez, gardez en mémoire ces éloquents mots de Idrissa Seck que vous tentez vainement de discréditer : il a fortement asséné , je le cite :  » je n’offrirai ma liberté,  ma dignité et mon honneur en paillasson à personne. Je suis libre en toute circonstance,  en tout lieu et en tout temps.Trois valeurs fondamentale encadrent  ma vie et l’encadreront jusqu’au bout : vérité,  dignité, responsabilité. »
Je pense que ce triptyque de valeurs révèle à suffisance combien le président Idrissa Seck vous dépasse en dignité et en honneur, et par rapport à lui, vous perdrez votre temps et vous vous lasserez de vous mesurez. Car vraisemblablement,  vous n’êtes pas pareils, vous n’êtes guère semblables et le connaissant, il ne perdra pas son temps dans ces bourdes et vous ne méritez aucunement qu’il vous rétorque.
Diallo Mouhamadou Diallo, Responsable politique, Rewmi Espagne, Coalition Idy 2019

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here


Suivez et aimez-nous: